Rampino humilie Cheikh Yérim Seck et ses affaires de mœurs

Attaque contre Me Wade : Cheikh Yerim Seck cherche à redorer son image pourrie

Après s’être vertement pris à Me Wade, Cheikh Yerim Seck, a précipitamment quitté l’émission télévisée ‘’Ndoumbélane’’ pour dit-il aller fêter l’anniversaire de sa femme. Avait-il pensé à elle avant d’inviter une mineure de 17 ans dans une auberge pour finalement la violer sauvagement ? Non.  Au delà des propos irrévérencieux tenus par Monsieur Seck à l’encontre de l’ex-président, Cheikh Yerim se met dorénavant dans la peau d’un faiseur de malin. Il convient de noter que ce fut sa première apparition télévisée depuis sa garde à vue à la gendarmerie pour une sordide affaire de mœurs.

L’on aurait pu en tenir rigueur à ses propos s’il bénéficiait d’une once de probité qui fait la marque des hommes d’honneur. Loin s’en faut, monsieur Yerim Seck s’est gardé de nous dire au cours de l’émission si effectivement, comme l’ont rapporté les gendarmes, il a exigé, après avoir enceinté la fille mineure, de cette dernière qu’elle avorte de manière brutale. Non, ce monsieur Yerim  qui a été incarcéré pour viol sur une autre minette de 17 ans, dans un passé récent, serait alors de bonne foi. Si un pédophile doublé d’un violeur triplé d’un assassin de fœtus en vient à traiter Me Wade de dealer : c’est qu’il est soit amnésique, soit crapuleux.

Vous répondre reviendrait à descendre à votre niveau vu que vous baignez dans les bassesses immondes, infectes et déshonorantes. Vous n’êtes pas une référence donc vos propos à deux balles sont similaires aux pétards mouillés tant ils sont sans effet. Tous les Sénégalais de bonne foi se sont rendu compte que les prédictions tenues avant les élections par le visionnaire Wade se sont réalisées à l’heure du décompte final avec une exactitude qui frise l’insolence.

Me Wade, dès son arrivée à Dakar, avait clairement indiqué que le Président Macky Sall allait avoir un score situé entre 55 et 65% car il avait à sa disposition deux fichiers électoraux. Macky Sall n’a-t-il pas eu 58, 27% ? Qui alors monsieur Seck entre Me Wade et ses opposants qui ont pris part à ces joutes, cautionnant du coup les deux fichiers pourtant indiqués par le Président Wade, a eu tort ou raison ? Qui monsieur Seck ? Me Wade n’est-il pas un homme libre pour aller rencontrer qui il veut, quand il veut, où il veut et comme il veut ? Le PDS est un parti indépendant et son SG n’a de compte à rendre qu’à ses militants.

Fort heureusement que vos élucubrations sont dictées par le souci de se refaire une santé médiatique après avoir été démasqué par les vaillants gendarmes. Oui monsieur Cheikh Yerim Seck, du statut de violeur vous êtes passé à un niveau supérieur au point d’attenter à la vie d’un bébé innocent qui ne vous a rien fait. Si cet acte délictueux vous trouble au point que vous vous en preniez au Président Wade, c’est votre problème. Dans tous les cas, sachez monsieur Seck avec tout l’irrespect que l’on vous doit que la bave dégoulinante  du crapaud n’atteindra jamais au plus grand jamais la blanche colombe qu’est son excellence Me Abdoulaye Wade.

Eternel Wadiste

Moïse Rampino

Xibaaru