Pendant ce temps là, le Sénégal accueille des nouvelles plus ou moins bonnes (Par Yamoussa Aminata Camara)

Dakarmidi – La oummah islamique en deuil…
Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Ibrahim Niass est parti à jamais. Rappelé à Dieu  Dimanche nuit, le saint homme défunt Khalif de Médina Baye, affectueusement appelé Papa Cheikh par les fidèles talibés  hume déjà le parfum de l’isthme (barzakh) aux côtés de ses vénérés maîtres
‘’ Plaise à Dieu l’Exalté de l’accueillir dans ses hauts paradis par la grâce du Prophète Muhammad (psl). Nous prions pour que Dieu facilite au tout nouveau Khalife, Cheikh Mouhammadoul Mahi Ibrahim Niass, sa nouvelle mission de gardien de la Fayda Tijaniya ‘’ écrit un de mes pères spirituels, Sheikh Alassane Sène qui lui rendait hommage
Pendant ce temps là, un autre problème épineux qui ronge notre société, la perte des valeurs chez certains citoyens à l’image d’une dame dont je tairai son nom d’avoir eu le culot d’exposer sa vie intime d’autrefois avec un célèbre journaliste qui l’aurait engrossé selon ses dires et refusé la paternité de son enfant
L’adage nous apprend que le linge sale se lave en famille, Naby Sow plainte, oui ou non pour attentat à la pudeur ?
L’affaire de l’hospitalisation du guide des moustarchidines…
Pendant ce temps là le quotidien les échos souffre pour avoir relayé l’information selon laquelle le vénéré guide serait positif au Covid-19
Quelques instants après, un démenti s’ensuit sous la houlette d’un communiqué du PUR : “Serigne Moustapha Sy est bien portant alhamdoulilah”
Qu’il en soit ainsi et que tout le monde se porte bien dans la paix sans verser dans la violence
En tant que journaliste je suis pour la bonne information mais je dis non aux actes de vandalisme perpétrés par des individus se réclamant du guide et connaissant bien les enseignements de ce dernier, je suis persuadé qu’ils ont agi sous le coup du fanatisme sans son aval
Plus jamais ça, Sunugaal gui ben bopp la !!!
De mes recherches sur la gestion des crises  je tombe sur cette note : On peut aisément trouver une illustration de ce modèle contemporain de gestion de crise dans l’expérience musulmane, à travers l’attitude du Prophète (PSL), toujours plus noble et plus digne, une attitude renforcée par les difficultés auxquelles il a dû faire face, transformant l’épreuve en bienfait, la situation difficile en situation avantageuse, et ce grâce à la force de la foi, de la détermination et de la confiance en Dieu

Pendant ce temps là, Serigne Mbaye Sy Mansour s’illustre….
Venu assisté assisté à la levée du corps de Mansour Kama, le président du Cnes, décédé dimanche, le khalife général des tidjanes n’a pas pu accéder à la tente qui accueillait les autorités. Ce, parce que, le gendarme qui filtrait les entrées lui a signifié qu’il n’y avait plus de places.
À cause de son masque, l’agent en faction ne l’a pas reconnu. Identifié, les autorités ont invité Serigne Mbaye Sy a rejoindre la tente. Ce que le khalife a refusé, préférant rester debout comme tous les autres. Car, a-t-il, « Nous sommes tous égaux devant Dieu ».
Malgré les multiples médiations de l’ancien Premier ministre, Mahammad Dionne ou encore l’intervention de El Hadji Mansour Mbaye, rien n’y fit. Serigne Mbaye Sy est resté droit dans ses bottes relate Emedia
Pendant ce temps là, Corona bat son plein..
A ce jour 10386 cas ont été déclarés positifs dont 6901 guéris,211 décédés,3273 sous traitement
In fine, le virus ne circule pas tout seul, c’est l’homme, porteur du virus, qui circule.
Face aux infections respiratoires, des gestes simples permettent de préserver votre santé et celle de votre entourage en limitant la transmission du virus :

Lavez-vous les mains très régulièrement (avec de l’eau et du savon, ou du gel hydro-alcoolique)

Toussez ou éternuez dans votre coude ou dans un mouchoir

Restez toujours à plus d’un mètre les uns des autres

Utilisez un mouchoir à usage unique et jetez-le

Saluez sans vous serrer la main, arrêtez les embrassades

Évitez de vous toucher le visage en particulier le nez et la bouche

Portez un masque quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée