Par considération à Monsieur Idrissa Seck, en référence à la teneur de ses citations coraniques, fort corrélées et convenablement ajustées au contexte politico-économique du Sénégal (2ème partie)

Dakarmidi – Base de référence de l’élément abordé ici-bas :
« Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c’est ton seigneur qui connaît le mieux celui qui s’égare de Son sentier et c’est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés ». Le Saint Coran, Sourate 16 (Les Abeilles) Verset 125.

Récemment New York a vécu la frénésie, la passion mais surtout la discipline et ferveur des talibés mourides. Il s’agissait du Bamba Day, la presse a eu à faire écho de cette journée sensationnelle et combien pathétique. En effet, le Bamba Day est un moment de communion mouride, de l’action condensée de spiritualité religieuse dans l’islam. Ce cène vécu hors frontière, exprime la célébration d’état émotionnel, psychologique, socioculturel, d’échange, d’eucharistie et mieux encore une union mouride réitérée. Ce fut l’essence et trait commun des interventions prononcées par les illustres invités en cette manifestation solennelle d’obédience mouride, hors des cercles traditionnels.

Cette rencontre était aux antipodes des sentiers battus en termes d’allocution verbale classique. Tous les intervenants se sont bien distingués dans leur approche de très haute facture intellectuelle, fidèle à la pensée du fondateur du Mouridisme : « Je n’ai point fondé une confrérie (TARÎQA), j’ai plutôt trouvé la voie qu’avait scrupuleusement suivie le Prophète »PSL » et ses compagnons entièrement flétrie, je l’ai défrichée le plus proprement, je l’ai également rénovée dans toute son originalité et lancé l’ appel suivant : Tout pèlerin qui désire partir peut venir voici la voie réhabilitée .Cette voie est celle du pacte d’allégeance » dixit Cheikh Ahmadou Bamba fondateur du Mouridisme. C’est en fait, cette voie que les talibés mourides des Etats Unis d’Amérique avaient, pour la trente unième fois fait étalage sans commune mesure.
Partant de ce repère orthonormé, le talibé mouride Idrissa Seck a inscrit sur des coordonnées Mourides tout le sillage de son discours devant un parterre de talibés tout ouïe. Le discours mouride d’Idrissa Seck avait fait vibrer la salle New Yorkaise archi comble et attentive à l’intervention attendue de ce dernier.
Fidèle à ses sources de référence intarissable, jaillissant du Saint Coran, le talibé mouride de style nouveau, extirpa de l’honorable livre, la Sourate 37 (Les Rangés), les deux versets suivant, cadrant, corrélés et ajustés avec le thème central mouride de ce jour en terre américaine :
 S37 V60 : Certes, (être au Paradis eternel) c’est le grand succès
 S37 V61 :C’est pour cette fin (magnifique) que doivent travailler ceux qui
 Notre vénéré guide Ahmadou Bamba Mbacké, s’est durant toute sa vie évertuer vers cette fin : l’appel vers cette bonne direction divine, le grand succès. C’est le legs laissé au talibé mouride.

Il y a donc bien là, des raisons valables de tirer dés à présent, le meilleur, du diébalou d’Idrissa Seck, en qualité statutaire de fidèle talibé Mouride.

Convenons en, en la personne intrinsèque d’Idrissa Seck, disciple mouride, force est de constater et d’accepter que depuis belle lurette qu’en tout son for intérieur, ci-git une repère, un label, un timbre ; enfin une marque et /ou Timbre de talibé Mouride imbibé d’encre mystique ineffaçable et indélébile. Le repère a pris son orientation auprès de l’illustre guide, le saint homme Cheikh Ahmadou Bamba, le Serigne de Mame Cheikh Ibra Fall, détenteur de la médaille de Baboul Mouridina, porte du Mouridisme, Lamp Fall son talibé mystique et fidèle.
 Il reste que l’appropriation et l’adoption de quelconque statut fusse t-il de statut de talibé mouride à l’instar de Idrissa Seck, visant le bien être sur terre et dans l’au-delà, exige un préalable.
 Ce préalable passe par la compréhension des tenants et aboutissants quant au contenu du Talibé et du rôle et place du talibé dans sa communauté mouride.
 C’est suite à ce stade d’exercice spirituel et temporel, que les retombées seront cernées, intériorisées, appropriées pour une utilisation pratique et bénie.
 Monsieur Idrissa est apte et disposé à fertiliser ce champ terreau car c’est un homme aux qualités sublimes et non sublimées. Les sources de référence dont il a la maitrise plaident en ce sens d’homme croyant.
• A suivre dans le même journal le deuxième élément d’appréciation et/ou de justification du titre.

La rédaction