Moustapha Diakhaté :  » Le Ministre de l’intérieur se perd dans ses dates »

Dakarmidi  – L’état d’urgence prorogé! La décision suscite une polémique. Car, il a été signifié qu’il devait démarrer le 6 janvier pour une durée de 12 jours. Du coup, les mesures de restriction devaient prendre fin, ce lundi 18 janvier à minuit. Mais, le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome a fait une nouvelle déclaration sur la RTS pour soutenir le contraire. Ce que l’homme politique, Moustapha Diakhaté a réfuté. « Monsieur le Ministre de l’Intérieur a prétendu que l’Etat d’urgence est entré en vigueur le 7 au lieu du 6 janvier 2021. Pourtant l’arrêté nº000030 du 6 janvier 2021, portant interdiction de manifestations et de rassemblements dans les régions de Dakar et Thiès, est effectivement entré en vigueur le 6 et a pris fin le 17 janvier 2021 soit pendant les 12 jours prescrits par la constitution de la République du Sénégal. il se perd dans ses dates», a-t-il insisté, sur page Facebook après la sortie du « premier flic du Sénégal ».
En tout état de cause, ajoute l’ancien président de groupe parlementaire de Benno Bokk Yakaar (BBY), « en vertu l’article 69 de la constitution, il n’y a pas plus d’état d’urgence assorti du couvre-feu ».
« Au lieu de mobiliser les forces de défense et de sécurité pour surveiller des rues vides, le gouvernement doit les déployer en plein jour pour imposer le port du masque sur l’ensemble du territoire national », a fait remarquer Moustapha Diakhaté.