L’URV dénonce la négligence du gouvernement à l’égard de nos enfants et de nos enseignants (Par Mouhamadou SALL)

Dakarmidi  – En voyant les images, nous avons compris les limites d’un état irresponsable et incompétent, qui n’a qu’un seul souci, sauver cette année scolaire aux risques et périls de nos enfants car leur intégrité physique et morale est laissé en rade tout en sachant qu’ils représentent l’avenir du pays. Sans parler de nos instituteurs qui sont contraints d’organiser coûte que coûte ces examens du certificat de fin d’étude élémentaire (CFEE). À titre d’exemple, nous pouvons citer les deux commissions d’examen du CFEE (Golmy, un village Soninké du Sénégal situé dans la région de Tambacounda à (18) dix-huit kilomètres en amont de la commune de Bakel. Et Kounghany (ou Kounghani), un village de l’Est du Sénégal situé au bord du fleuve Sénégal, en face de la Mauritanie. Avec une population totale estimée à 6 043 habitants) qui traversent une rivière pour aller au centre. Dans la région de Dakar, les candidats au CFEE du centre d’examen Pikine 20 B ont eu également la mauvaise surprise de voir les salles d’examen envahies par les eaux devant les yeux impuissants des surveillants !
Nonobstant d’une vision qui ne dépasse pas Diamniadio comme disait l’autre, le ministre de l’Education nationale Mamadou Talla, pas plus tard que le 20 août 2020 se réjouissait du fait que toutes les dispositions ont été prises pour un déroulement normal des examens du CFEE.
Dites-nous à quel moment la situation a commencé à vous échapper ?
Avez-vous pris la peine de réfléchir à toutes les éventuelles conséquences ?
Vous souciez-vous de la santé de nos enfants sachant qu’ils représentent l’avenir et l’espoir, c’est à dire la relève de demain?
Avez-vous conscience de l’horrible image que vous avez tatoué à l’esprit de nos pauvres enfants, avec les pieds dans l’eau tout en passant leur examen du BFEM ou du BAC ?
J’ai mal, oui, très mal pour la jeunesse consciente et soucieuse d’un avenir meilleur de devoir vivre une pareille situation.
J’ai mal de voir toutes ces atrocités qui se passent actuellement.
J’ai mal d’entendre tous ces cries réduit au silence.
Et enfin j’ai mal au plus profond de mon âme tout simplement !!!
Vraiment, le parti URV s’indigne et souhaite que vous remédiez rapidement à ce qui semble devenir un fléau !!!
J’invite l’état à mettre en place toutes les dispositions nécessaires afin que de telles situations ne se reproduisent plus jamais.
Nos enfants méritent le meilleur…

Mouhamadou SALL
Secrétaire national en charge de la massification et secrétaire national adjoint de la jeunesse