Les saillies du profane

Dakarmidi – Quand on nous dit qu’aujourd’hui, 30 janvier est l’anniversaire du rappel à Dieu de Papa Ababacar Mbaye, nous nous disons que le Sénégal a perdu une valeur sûre. Il était au PS et nous étions totalement contre le PS. Alors nous épions les détails de ses faits et gestes politiques.

Il est un rappel pour tout jeune qui veut faire de la politique. Il a fait les bancs. Il a fait les classes du PS, une grande école politique. Il a eu la chance d’être formé à être politicien.

Contrairement à beaucoup, j’ai l’intime conviction qu’être un politicien est un métier qui nécessite une formation spécifique. On ne s’improvise pas politicien, on apprend à être politicien. Et le PS a formé des politiciens. Reste à ceux qui ont reçu une formation à être bons ou mauvais. Ceci est une question de personne et de personnalité. On peut être un bon autre chose et un mauvais politicien ou un mauvais autre chose et un bon politicien.

Babacar Mbaye était bon même si nous étions pas d’accord avec lui. Il inspirait le respect pour ce qu’il incarnait en terme de valeurs intrinsèques, de valeurs humaines, de valeurs morales.

Le malheur aujourd’hui est que l’on s’improvise politicien plus par nécessité que par amour. On se fait politicien pour avoir et être mais pas pour servir. On entre en politique pas par passion mais par pur égoïsme, pas prêt à servir mais préparé à se servir.

Respect à Papa Ababacar MBaye, pensées et prieres pour lui.

#SailliesDuProfane