Le Président Macky Sall pour un choix lucide (Par Issa Mbengue)

Dakarmidi – Tout le monde a bien compris que pour le Président de la République les prochaines échéances électorales, les présidentielles de février 2019, constituent bien un rendez vous intuitu personae qu’il aura avec le peuple sénégalais, donc un défit bien personnel. Il ne s’y trompe pas, car il va au devant du verdict des suffrages de ses concitoyens, sur sa politique, ses choix d’orientation économique et sociale du pays durant les 7 années où ils lui ont confié les destinés du pays. Aussi ne peut il y aller, à ce grand rendez vous historique pour lui, qu’avec ses hommes et ses femmes à lui, lucidement sélectionnés et très bien disposés en ordre de bataille électorale dans ce money time des  6 derniers mois. Tout le monde peut en convenir.

C’est avec ces convictions, qu’en anonyme observateur de la vie politique de mon pays, et aussi je l’avoue, en admirateur de son parcours, des dispositions de comportement, d’attitudes, de respect envers les autres, et d’amour pour son pays, qu’il a montré au pays dans toute sa trajectoire d’homme politique, que je crois, sans hésitations, M. Macky Sall se doit de porter aujourd’hui, à l’orée de ce rendez vous important, la patronne des femmes de Benno Bokk Yakkar, la dame Marième Badiane, à la station de Présidente du Conseil Economique, Social et Environnemental. Je crois qu’en mon humble avis, il s’agit d’une décision d’efficacité politique, de lucide stratégie électorale et de levier pour une grande mobilisation d’un segment décisif des scores électoraux au Sénégal, les femmes.

Il n’y a de doute pour personne, que fidèle parmi les fidèles, partenaire des premières heures et des heures sombres, femme de caractère et dotée d’un leadership avéré qui fédère, Mme Marième Badiane est on ne peut mieux trouver, celle qui, à 6 mois de ces élections présidentielles, peut faire gagner le Président. Cette posture à la Présidence du CESE, outre le fait d’être un ressort de galvanisation des femmes de Benno Bokk Yakkar, lui donnera personnellement, et le rayonnement et l’autorité nationale pour faire adhérer le maximun de  femmes et de jeunes filles primo votants de ce pays à la politique du Président, afin qu’elles  votent et fassent voter le dimanche du 24 février 2019.

Il ne s’agit pas, bien sûr, d’un désaveu de l’actuelle titulaire du cette position, Mme Aminata Tall. Non !!! que Non. Le Président aura montré toute sa loyauté et sa fidélité politique à ses égards, et celle-ci pourra dans une autre position du dispositif électoral, apporter encore son expérience et ses compétences pour la victoire électorale. Cette redistribution des cartes, n’a qu’un seul et unique objectif, celui de gagner les prochaines élections présidentielles.

Il en est ainsi de certaines décisions qui augurent le printemps, et Il est aussi et surtout, une vérité, que si le Président emporte le vote majoritaire des femmes de ce pays, il emporte hauts-les-mains les prochaines élections présidentielles.

Issa Mbengue

                                                                                             Enseignant à Pout