La ministre Zahra Iyane Thiam rend un vibrant hommage à son défunt père

Chers(es) amis(es), vous avez été nombreux à partager notre tristesse suite au rappel à Dieu de notre regretté père Mourchid Ahmed Iyane Thiam. Votre compassion, votre solidarité et vos prières ont contribué à soulager grandement notre peine. Que le Bon Dieu lui accorde miséricorde, accepte vos prières, nous préserve et nous accorde longévité afin que nous puissions prier longtemps encore pour ceux-là déjà partis. Que le Tout Puissant nous consolide dans le culte des valeurs humaines nobles et rares qu’il incarnait si bien. Ahmed Iyane Thiam nous aura énormément appris à travers son vécu. il fût un leader dans son vrai sens, un leader que rien ni personne n’a eu assez de pouvoir pour déstabiliser.
 Lorsque je l’ai lu dans “L’Islam: justice et humanisme”, à la page 30, j’y ai vu une confirmation de ce que je savais déjà de lui et qui était le socle de son vécu « Le premier critère que le leader doit remplir est la piété dans son vrai sens qui est la capacité à éviter le mal, la force de s’éloigner des interdits, jouir d’une volonté forte, gage d’endurance et de resistance face aux défis des forces du mal, de la tyrannie et de la corruption. Qu’il confie son sort à Allah, le Très Haut et l’Omnipotent, qu’il ne se soucie de rien d’autre que d’exécuter les ordres d’Allah pour réformer sa société, préserver son intégrité et réaliser l’intérêt commun dans toute sa sacralité à laquelle on ne doit attenter ».
Cette piété qui le caractérisait renseigne de la dimension de l’homme et permet très certainement de mieux comprendre pourquoi il s’est débarrassé de ses perfusions et a quitté son lit d’hôpital pour aller scruter le croissant lunaire, contre la prescription des médecins et contre le grès de la famille à laquelle il tenait plus qu’à tout. Ce croissant lunaire qu’il s’est fait le sacerdoce de scruter avec dévotion, avec fermeté, avec rigueur et surtout sans relâchement l’a accompagné jusqu’à sa dernière demeure, perché au milieu des cieux, éclairant tous les alentours, comme pour confirmer que son grand défenseur est parti.
Le croissant lunaire lui est associé à jamais et ceci est source de grande fierté.
Nous renouvelons notre profonde gratitude et reconnaissance envers le Tout Puissant en toute circonstance, Alhamdoulilah ‘ala kouli haal.