Irresponsabilité Nationale: le Sénégal sali (Par Pa Assane Seck)

Dakarmidi – C’est ma grande pote Rose Samb qui m’a inspiré et aidé à faire ce post. C’est chiant finalement. Ce pays succombe à la dérive et ce n’est pas normal. Oui. Pour un pays qui se dit à majorité musulmane et où 24 millions de bouteilles d’alcool auraient été consommées en 2015, c’est vraiment la « débandade ». Nous devons tout arrêter et nous regarder les yeux dans les yeux pour nous dire les vérités: le visage du Sénégal est si sali par les sénégalais; les hauts d’en haut en premier lieu. Et nous tous sommes fautifs. Mais, à des degrés différents. L’égoïsme et l’égocentrisme ont atteint le summum dans ce pays.

Avec des politiciens sans scrupules à la tête de l’Etat, un système socio économique d’une défaillance incroyable et inimaginable, les conséquences ne peuvent qu’en être ainsi. A l’heure où nous avons trop mal pour la famille de ce taximan tué bêtement cette nuit du jeudi à hauteur de la station Shell de Nord-Foire (alors que j’étais en pleine discussion, à la même hauteur, à quelques instants précédant les faits), un sale accord de pêche est en route contre nos ressources halieutiques…

Les posts-alertes, par exemple du sieur Amadou Ahmét Ndir sur le zircon, sur le pillage complice de nos espaces et ressources de tous bords, n’intéressent personne pour le moment. Il faut un buzz idiot dessus pour que ça fonctionne; c’est dans notre conception sociologique que les sources de nos problèmes se trouvent. Des gens nommés au HCCT, s’en glorifient, alors que ce devrait être une honte…

Pendant que d’autres qui ont voté NON au Référendum et ont dénoncé cette « institution, les félicitent comme un aboutissement social, un objectif atteint. Après les remontrances, ils diront que c’est de la jalousie. C’est de la fumisterie générale. Le pays plonge de plus en plus dans une dictature rampante, nous nous taisons pour les intérêts par-ci, par-là. Cela, au vu de tout ce qu’on a dit dessus contre le régime de Wade. Nous sommes versatiles et même bizarres. Nous n’avons aucun sens civique pour comprendre les valeurs de la République. Voilà la réalité. Finalement, nous sommes fallacieusement et fatalement hypocrites.

SNF SENEGAL NIO FAR SNF