Contribution Magal Touba 18 Safar : KOU MAGAL MAGG ( Par Mame Coumba Ndiaye)

Dakarmidi- Ce jour là, à Mayombé, pas âme qui vive ! Les soldats coloniaux sont restés confinés dans leurs casernes, les fauves et reptiles sont dans leurs tanières, les oiseaux ont trouvé refuge au sommet des arbres sous des feuilles. La pluie tombe drue . De plus en plus . Depuis deux jours ! Sans cesse !
Ahmadou Bamba sous un abri de fortune est néanmoins trempé jusqu’aux os. Il est seul ! La pénombre croit ! Des éclairs zèbrent les cieux, le tonnerre gronde!
Et pourtant il exalte son Seigneur, il psalmodie le Coran, il magnifie le livre saint ! Des trombes d’eau et des rafales de vent furieux qui tourbillonnent ! Il chante le prophète ! Et aux heures de prières il fait l’appel lui même, avant de s’adonner à de longues prières! De très longues génuflexions et prosternations pour adorer son Seigneur et Maître, en l’exaltant. Pas de répit pour adorer Allah ! « Prier sous cette pluie est assurément plus agréable que d’être submergé par des flammes dans sa tombe ! »
Ce n’est qu’une des 285 épreuves endurées par Khadimou Rassol ! Pour que la flamme de l’Islam ne se consume pas ! Pour que dans nos cœurs jaillisse l’étincelle d’une foi attisée. Il aura ainsi enduré tant de sévices, de tortures et autres exactions !
Sans complainte ! Sans même tressaillir !
Son corps, son cœur, son âme et son esprit étaient totalement et entièrement entre les mains d’Allah aux bons soins du prophète !
Allah lui a octroyé ce que nul autre homme n’a et ne possèdera jamais !
Des récompenses inédites, sans commune mesure !
Trente trois années de privations de liberté au terme desquelles des bienfaits inimaginables lui sont accordés ! Ici et surtout dans l’au delà !
◦ Il nous demande juste de l’aider à remercier Allah ! En festoyant certes ( berné ) mais en récitant le Coran, en exaltant Mouhammed Haleyhi Wa Salam à travers ses sublimes xassidas ! Il nous enjoint d’être intègres, d’être des mourides ! Aujourd’hui, ici, en ce lieu sanctuarisé, soyons sûrs qu’il nous accompagne dans nos actes de dévotion et de piété ! Par gratitude, agissons dans le bien pour l’humanité entière !
De grâce, dédions lui un silence au moins, en ce moment pieux ! Multiplions salâtes et Istihfar au lieu de bavardages futiles ! Téguine ak orma sont des valeurs mourides.
Yal nanguéne yag Magal . Jaa jeuf

Cette Année là ( 1897 ) il a plu sur Serigne Touba 2392mm.
Mame Coumba Ndiaye,auteure de MARIAMA BA OU LES ALLÉES D’UN DESTIN ,fille à Mariama Bâ