Aux intellectuels et autres membres de la société civile qui ont farouchement combattu  Abdoulaye Wade, ce message vous est destiné (Par Moussa Niang)

Dakarmidi – Il vient de vous tendre la main à travers l’audience qu’il a accordée à Adama Gaye, en reconnaissant avoir commis des erreurs notamment en se « déconnectant » du cercle des intellectuels.
Vous devez saisir cet acte d’humilité de sa part pour faire la paix avec lui et avec vous-même, car je suis convaincu que vous en souffrez aussi.
Allez à sa rencontre pour ne pas passer à côté de l’histoire, pendant qu’il est encore temps, pour ne pas regretter des lendemains encore plus incertains. Vous verrez que le peuple appréciera beaucoup, et à juste titre, un tel geste, qui plus, participera sans conteste à apporter de la sérénité que le Sénégal a tant besoin.
Les œuvres de Wade ne se limitent guère à ses grandes réalisations durant les 12 années qu’il a passées à la tête du pays, bien plus, elles consistent à rappeler les 26 années d’âpre lutte passées dans l’opposition, dans un esprit républicain, au prix de sa vie, rattachée à des emprisonnements arbitraires et spectaculaires et des persécutions sans précédent.
Vous étiez sûrement nombreux à l’époque à  admirer son courage et son patriotisme. Aujourd’hui quelles que soient ses « dérives » que vous aviez eues à dénoncer en leur temps, subjectif ou pas, la sagesse veut que nous regardons le bon côté et avancer dans la bonne direction.
Je crois que c’est ce qui aidera notre pays à aller de l’avant et à recoudre le tissu de son unité, sa cohésion sociale, cette dernière, indispensable à l’essor de notre économie, et au mieux vivre ensemble…