Au nom du peuple, concentrons-nous sur l’essentiel! (Par Babacar Ba)

Dakarmidi – Les prochaines joutes électorales de 2019 détournent à nouveau la quasi-totalité de la classe politique sénégalaise du quotidien du contribuable et, de plus belle, les invectives politiciennes et toutes sortes de surenchères rythment comme presque naturellement le temps qui nous sépare de la Présidentielle de 2019.

Les populations retournent, inexorablement, dans le silence auquel les contraignent les difficultés du quotidien. Un silence assourdissant que ne peuvent hélas entendre, ceux qui sont déjà dans la guerre ouverte par les échéances prochaines. Les intérêts primordiaux du pays sont mis de côté, la priorité est ailleurs, semble-t-il nous dire ! Constat : nous sommes l’un des rares pays pauvres où le politique vient avant l’économique.

En analysant cette (triste) parenthèse qu’engendre cette longue inactivité économique, les esprits lucides se rendent compte très vite que c’est là, notre mal premier.

Tout cela consacre une certaine faillite des générations de classes de politiciens des indépendances à nos jours… et exige de notre génération une nouvelle façon de faire la politique, un renouveau qui doit nécessairement commencer par l’écoute du peuple dans la gestion des affaires de la cité. Ce peuple crie et se débat en permanence mais peu d’entre nous n’en font attention.

La solution est semble-t-il de recentrer les choses et de mettre le citoyen au centre de tout. Puisque quand le politique échoue, notre conviction demeure que le citoyen doit reprendre la main pour impulser les changements souhaités. Et c’est cela faire de la politique autrement et au service exclusif de nos populations.

Tous coupables, tous responsables! Changeons la donne!

Babacar BA
Président Alternatives Citoyennes