Abdoul Mbaye : « Nous avons affaire à des personnes qui lorsqu’elles appellent au dialogue n’y croient pas un mot »

Dakarmidi  – Le pouvoir n’est pas sincère dans le dialogue qu’il prône. Selon l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye, les pourparlers sont galvaudés par la majorité.
« Nous avons affaire à des personnes qui lorsqu’elles appellent au dialogue n’y croient pas un mot.  Comment on peut appeler à un dialogue et définir les parties au dialogue, opposition, majorité, société civile, et utiliser ce dialogue pour réduire la force d’une des parties à la table, c’est à dire l’opposition en négociant avec un membre de l’opposition, plusieurs membres de l’opposition pour qu’ils rejoignent la majorité » ?, s’interroge Abdoul Mbaye.
A l’en croire, il faut que les acteurs prennent plus au sérieux la politique. « Il est temps dans ce pays, que l’on prenne conscience que la politique c’est quelque chose de sérieux. La politique, c’est elle qui détermine la manière dont ce pays doit être gouverné. Elle doit reposer sur des bases solides. La gouvernance d’un pays ne peut pas être basée sur des ‘wax waxet’, de la trahison sur du débauchage et de la transhumance politique etc. », décrète l’ancien banquier selon qui, cette façon de faire de la politique risque de mener le Sénégal vers des lendemains incertains.
« Malheureusement on risque d’aller vers les lendemains qui déchantent. Et je crois qu’on le regrettera tous, ajoute-t-il. En face, ils ont eu cette habitude  consistant à renforcer la majorité en tout. C’est ce qu’ils pensent. Moi, je crois tout simplement que le président Macky Sall est en train de chercher par tous les moyens à élargir la responsabilité de son échec économique, de son échec social. Vous êtes attentifs à tous ces mouvements de grèves, de  manifestations qui ont eu lieu chez les fonctionnaires, chez les pécheurs et ailleurs. Il ne faut pas non plus occulter son échec environnemental. C’est  le ministre de l’Environnement lui-même qui pille les ressources  naturelles de notre pays ».

Et de conclure « Macky Sall, pour ne pas être seul dans son échec, il élargit sa base en face. C’est l’opposition qui est évidemment condamnée  à se mobiliser, à se réorganiser, pour faire face», appelle
Abdoul Mbaye qui était en déplacement ce vendredi à Thiès pour présenter ses condoléances suite au décès d’un membre de la famille de l’imam Ndiour de la grande mosquée Moussanté.