2019 de luttes, de résistances et de victoires

2018 a été une année sociale pour la bourgeoisie bureaucratique et collabo de l’impérialisme au pouvoir et sa clientèle politique. Mais pour les commerçants, les distributeurs de produits de télécommunication, les prestataires de transferts d’argent, les travailleurs licenciés du Bureau Veritas, les travailleurs de PCCI, les gardes forestiers, les sortants de l’ENA, les habitants de Bargny menacés d’expropriation foncière, les animateurs polyvalents des cases des tout petits, les familles des victimes de violences policières…2018 a été antisociale.

2019 risque d’être pire si Macky Sall est réélu ou ses clones de l’opposition. L’enjeu c’est l’accaparement de nos ressources naturelles, de notre distribution, de notre audiovisuel, de nos terres…par l’impérialisme et la jouissance parasitaire des miettes de cette oppression économique par ses suppôts locaux du pouvoir comme de l’opposition.

C’est pourquoi le FRAPP FRANCE DEGAGE a appelé à « Système dégage, Macky dégage ».

Les élections ne sont qu’un des moments – le plus bref – de la lutte des peuples. A travers les élections, les peuples sanctionnent les représentants de l’impérialisme mais peinent, au Sénégal, à cause du système politique à élire de dignes représentant.e.s du peuple comme président de la république et très peu comme députés. Voilà pourquoi, sans se faire d’illusion armé de l’optimisme révolutionnaire nous ne devons pas déserter les élections. Mais aucune élection, aucun processus électoral ne peut justifier la désertion des luttes des sénégalais.e.s contre Auchan et Carrefour, contre Suez qui veut contrôler notre eau, contre Orange, Bureau Veritas, les patrons de Pcci, Eiffage, l’Etat, contre les Ape, le franc Cfa, les bases militaires étrangères, les politiques du Fmi et de la Banque mondiale…

Le FRAPP félicite les résistances des commerçants, des travailleurs de Pcci, des populations de Guinaw Rails, de l’UDPTS, des 17 licenciés du Bureau Veritas, des animateurs polyvalents des cases des tout petits, des « Samedis de l’économie » organisés par Arcade, des économistes comme Ndongo Samba Sylla qui avec Fanny Pigeaud a publié « L’arme invisible de la Françafrique : Une histoire du franc CFA »…

Les résistances de tout le peuple sénégalais diverses, multiformes sont nombreuses mais encore largement émiettés, éparses en ruisseaux qui remportent des batailles mais pas suffisamment forts pour changer le système.

FRANCE DEGAGE est satisfait d’avoir contribué à rendre plus audibles ces luttes, à sensibiliser les sénégalais, à mobiliser les victimes…Cela a permis de gagner des batailles. Mais la lutte continue. FRAPP FRANCE DEGAGE souhaite à tous une bonne année 2019 de résistances et de victoires dans les luttes du peuple sénégalais et des peuples africains. Ces victoires passent par l’unité des différents résistants, l’unification des différentes organisations pour ensemble faire face l’unité de nos oppresseurs. Le FRAPP appelle et travaille à l’alliance des opprimés du système pour arracher des concessions à nos oppresseurs communs, mais aussi et surtout pour réfléchir sur la nature du système, proposer des alternatives et DEGAGER ce système.

BONNE ANNEE 2019 DE LUTTES ET DE VICTOIRES DES PEUPLES ET DES TRAVAILLEURS !

Le comité de coordination nationale

Dakar, le 30 décembre 2018