Paul Kagame devient le nouveau président de l’Union Africaine

Le Président rwandais Paul Kagamé a été désigné, par ses pairs africains, pour succéder à son homologue guinéen Alpha Condé à la Présidence tournante de l’Union Africaine. Le passage de témoin s’est déroulé ce dimanche, à l’issue du 30ème sommet de l’Organisation, tenu à Addis-Abeba en Ethiopie avec pour thème,« Gagner la lutte contre la corruption : un chemin durable vers la transformation de l’Afrique ».

Le nouveau Président en exercice de l’Union Africaine aura en charge la mise en œuvre une série d’importants projets visant principalement à accélérer l’intégration du continent. Parmi ceux-ci figurent notamment la Zone de libre-échange continentale (ZLEC), la libre circulation des personnes et des biens et l’application de la décision de Yamoussoukro sur la création d’un marché libre et unique du transport aérien en Afrique.

D’autres chantiers font également partie de l’agenda de Paul Kagamé. Il s’agit, entre autres, de la lutte contre la corruption, des défis démocratiques et sécuritaires, de la crise migratoire, etc.

Selon les estimations de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (UNECA), la mise en œuvre de la ZLEC permettra d’augmenter de 53,2 % le commerce intra-africain en éliminant les droits d’importation. Ou même de le doubler si les barrières non tarifaires étaient également réduites.

Paul Kagamé, dont le mandat à la tête de l’UA durera un an, passera le flambeau en 2019 à son homologue égyptien Abdel-Fattah al-Sisi.