Nikki Haley, l’ambassadrice des États-Unis aux Nations unies démissionne

Dakarmidi – L’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Nikki Haley a annoncé hier, mardi 9 octobre 2018 son intention de démissionner à la fin de l’année. Un départ accepté par le président Trump qui a salué son ancienne ambassadrice et assuré qu’elle allait manquer à son administration.

S’exprimant devant des journalistes dans le bureau ovale de la Maison-Blanche, avec à ses côtés Nikki Haley, le président a salué l' »incroyable travail » qu’elle a effectué aux Nations unies, sans donner les raisons de son départ.

« C’est une personne de haut calibre, qui comprend ce qui se passe », a dit le président en ajoutant qu’elle allait lui « manquer ».

Il a précisé qu’elle l’avait informé il y a six mois qu’elle voulait quitter son poste et il a souhaité qu’elle reprenne un jour ses responsabilités dans une autre fonction.

Nikki Haley, pour sa part, a déclaré qu’elle ferait campagne pour la réélection de Donald Trump à la présidence en 2020 après avoir encensé son administration qui a fait des États-Unis un « pays meilleur ».

L’ancienne gouverneure de Caroline du Sud avait été nommée à l’ONU quatre jours après l’investiture de M. Trump.

Plus tôt dans la journée, M. Trump avait tweeté qu’il allait faire une « grosse annonce » concernant Mme Haley.

Ce départ s’ajoute à ceux de Gary Cohn, le principal conseiller économique de Donald Trump, de Steve Bannon, conseiller stratégique ou encore à celui de Tom Price, secrétaire à la Santé de la Maison-Blanche.

Impliquée dans plusieurs gros dossiers
Nikki Haley a supervisé la sortie des États-Unis du Conseil des droits de l’homme des Nations unies, en le qualifiant par ailleurs de « plus grand échec de l’organisation ».

En plus d’un an et demi à l’ONU, son fait de gloire reste d’avoir uni le Conseil de sécurité à trois reprises, en 2017, pour imposer des sanctions économiques sans précédent à la Corée du Nord.

Elle s’est aussi rendue sur le terrain, en Israël, au Soudan du Sud, en République démocratique du Congo et en Amérique.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom