Nigéria: Un accrochage entre des voleurs de bétail et la population civile se solde par 45 morts

Dakarmidi – De nouvelles violences ont éclaté dans le nord du Nigeria, faisant 45 morts au cours d’une vague de règlements de comptes entre gangs de voleurs de bétail et population, ont rapporté dimanche des membres de la milice locale.

« 45 corps ont été retrouvés dans la brousse », a expliqué un membre de la milice civile du district de Birnin Gwari (Etat de Kaduna). « Les bandits ont attaqué (samedi 5 mai 2018) les habitants qui défendent le village. Ils ne cessent d’organiser des kidnappings contre rançon, des vols armés et de dérober le bétail », a-t-il ajouté.

Mukhtar Aliyu, le porte-parole de la police locale a confirmé l’attaque, sans toutefois donner de bilan quant au nombre de victimes. « Il est vrai qu’il y a une attaque hier (samedi), commise par des bandits armés, dans le village de Gwaska », a-t-il rapporté à l’AFP, affirmant qu’il n’avait aucun détail supplémentaire.

Selon un communiqué de l’association de défense des habitants de Birnin-Gwari, de nombreuses maisons ont été brûlées, et des femmes et des enfants ont été tués dans cette nouvelle attaque.

La semaine dernière, des échanges de tirs entre ces milices et des « voleurs de bétail » venus de l’Etat voisin de Zamfara, ont déjà fait 13 morts, et les violences ne cesse de s’amplifier dans cette région depuis plusieurs semaines.

Les enlèvements contre rançon et les vols de bétail à grande échelle sont devenus courants dans les communautés rurales de l’Etat de Zamfara, où l’essentiel de la population, majoritairement musulmane, vit de l‘élevage, de la chasse et de l’agriculture.

La rédaction