Lilyan Kesteloot, la grande pionnière des études africaines a rendu l’âme

Dakarmidi -Lilyan Kesteloot, chercheuse belge, spécialiste des littératures négro-africaines francophones, est décédée Mercredi 28 Février 2018 à Paris, rapportent des médias sénégalais et étrangers, dont Médiapart.
Professeur à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, puis directrice de recherches à l’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN), Mme Kesteloot ((1931-2018) fut l’une des plus éminentes spécialistes d’Aimé Césaire et des littératures africaines francophones.Elle était l’auteur de plusieurs ouvrages de référence consacrés aux fondateurs de la Négritude, sans compter ses nombreuses éditions critiques.
En 1960, le président Léopold Sédar Senghor (1960-1981) avait chargé l’universitaire d’ouvrir, dans le cadre de l’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN), un département spécial chargé d’assurer la collecte des traditions orales ouest africaines.
Elle a ainsi constitué au sein de l’IFAN, une sonothèque sur le patrimoine oral du Mali, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso, sans compter que la défunte universitaire est mondialement reconnue pour ses travaux sur Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire.
La mort de Lilyan Kesteloot représente une « perte immense pour les études francophones, qui laisse derrière elle une œuvre critique de référence », lit-on sur l’APS.
La rédaction