Le téléphone du patron d’Amazon piraté par l’Arabie saoudite

Le téléphone du fondateur et patron d’Amazon Jeff Bezos aurait été piraté par le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salman. Deux responsables de l’ONU affirment, également que le téléphone portable du milliardaire américain a été piraté par l’Arabie saoudite, ce que Riyad dément ce mardi 22 janvier.

C’est une histoire digne d’un roman d’espionnage: un prince héritier saoudien pirate le téléphone de l’homme le plus riche de la planète. Tout commence en 2018. Mohamed ben Salman et Jeff Bezos se rencontrent lors d’un dîner aux États-Unis.

Logiciel malveillant

Plus tard, intervient un échange amical sur WhatsApp entre les deux hommes et sans rien demander, Jeff Bezos finit par recevoir un message vidéo apparemment anodin envoyé par Mohamed Ben Salman. Un clic et c’est trop tard, la vidéo est en réalité un logiciel malveillant. Le téléphone du milliardaire américain est infiltré. Il commence à partager d’importantes quantités de données.

Le patron d’Amazon, qui subit régulièrement des tentatives d’intrusion, commande un rapport de sécurité et finit par se rendre compte de « ce piratage saoudien ». Ses experts et enquêteurs semblent en tout cas accréditer cette thèse.

Bezos est le patron du Washington Post

Jeff Bezos est également le propriétaire du Washington Post, où était employé régulièrement Jamal Khashoggi, éditorialiste saoudien. C’est notamment ce journal qui a révélé le détail de son assassinat par les services secrets d’Arabie Saoudite. De son côté Riyad dément catégoriquement ce piratage.