Gambie: l’ancien maire de Banjul exilé sous Jammeh voudrait se représenter en Avril

Dakarmidi – Les révélations vont bon train maintenant qu’on est sûr que Jammeh n’a plus d’emprise sur la Gambie. La soixantaine, cet ancien maire de la capitale Banjul relate toutes les difficultés auxquelles il a fait face durant le règne sans partage de Yaya Jammeh. Étant candidat indépendant à la conquête de la mairie de la capitale, Pa Sallah Jeng à réussi, contre toute attente, à surpasser le candidat du Président Jammeh.

Dès qu’il commence à dérouler son plan d’action pour donner une nouvelle image à la capitale Banjul; le pouvoir en place ne le voit plus du bon oeil. C’est là que tout commence; élu pour 4 ans il n’en fera que 3 avant que les convocations ne démarrent pour repondre on ne sait de quel délit. Vengeance se sent obligé de rallier le parti dans Jammeh. Même avec celà sa vie sera menacé et il est ainsi contraint à l’exil et il a choisi de retourner aux Usa.

Ce professeur qui dit avoir enseigné l’actuel Président Adama Barrow au Muslim High School et qui a vu toutes ses entreprises fermées sous l’ère Jammeh à du mal à  reprendre ses activités malgré  le départ de celui-ci. Revenu pour reprendre la mairie de la capitale Banjul, il heurtera un roc car la nouvelle législation exige qu’un candidat réside au moins un an en territoire gambien pour prétendre briguer les suffrages des populations. Lui qui se dit contraint à l’exil n’a que peu de chance pour espérer reprendre la mairie de la capitale en Avril prochain.

La Rédaction