Conséquences conflit entre Donald Trump et la Chine / Réseaux sociaux : Le géant sud-africain « Nespers » perd 5% sur sa valorisation boursière

Dakarmidi  – L’action du géant sud-african Nespers (JSE: NPN), première capitalisation boursière à la Johannesburg Stock Exchange (JSE) et en Afrique avec une valorisation de 64 milliards de dollars, a cédé 5 %, vendredi, à l’annonce du président américain, Donald Trump, d’interdire aux américains, toute détention de titres dans les réseaux sociaux chinois Tik Tok et Wechat.

La Maison Blanche évoque de possibles risques d’espionnage et d’exploitation des données personnelles des américains. Or, le groupe sud-african Nespers détient, via sa filiale Prosus NV, quelque 31% de la holding chinoise Tencent Holdings Ltd, cotée à Hong Kong, et qui a vu son cours fondre de 10% à l’annonce des restrictions américaines. L’entrée de Naspers en Chine remonte en 2001 avec l’acquisition de 9,9 % des titres de Beijing Media Corporation (“BMC”). En 2016, Naspers entre également dans le capital de Tencent (2001) à hauteur de 34 % des parts.

Fondé en 1915, la petite maison de presse d’alors est aujourd’hui une mastodonte présente dans les médias, le commerce électronique et la technologie. Le groupe contrôle 80 journaux et 60 magazines en afrikaans et en anglais comme le Daily Sun, City Press, Beeld, Die Burger, Volksblad et Rapport, à travers Media24. Naspers contrôle ainsi 60 % des titres de magazines en Afrique du Sud.

La branche électronique concentre, elle, plusieurs chaines de télévisions câblés (M-net, DSTV et Supersport) et, via sa filiale Media 24 Digital, plusieurs sites Web dont News24.com, le site d’informations le plus visité d’Afrique du Sud. En 115 ans, la petite société d’édition de journaux est devenue un géant international du multimédia, présent dans plus de 120 pays sur quatre continents.