Centrafrique: Mankeur Ndiaye traîné devant la barre de l’Onu par l’opposition

Selon Walf Quotidien, le diplomate sénégalais est accusé d’avoir interféré dans la présidentielle du 27 décembre dernier et d’être responsable dans l’escalade de la violence qui a éclaté peu avant ces élections.

Dans une correspondance adressée dimanche au Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, la coalition de l’opposition (COD-202) a appelé à l’ouverture d’une enquête pour déterminer l’ampleur de son intervention et ses effets.

Le COD-2020 a souligné que Mankeur Ndiaye porte une responsabilité dans la crise sociopolitique actuelle au pays et, en conséquence, «une mission d’enquête s’avère nécessaire pour faire la lumière» sur des accusations portées contre lui par le COD-2020.

Selon les membres de la coalition de l’opposition, le ?eprésentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RCA, Mankeur Ndiaye, avait joué «un rôle néfaste» en Centrafrique «tout au long du processus électoral» qui avait pour conséquence «la violence armée» qui sévit actuellement en Centrafrique.

L’opposition centrafricaine a relevé que dès le début du processus électoral, elle avait émis plusieurs avertissements tant au gouvernement centrafricain qu’à l’ONU sur «des violations systématiques» du code électoral.