Birmanie: L’ armée assume enfin son implication dans l’exécution des Rohingyas.

Dakarmidi – Ce mercredi 10 janvier l’armée birmane reconnaît enfin son implication dans le massacre des 10 rohingyas et cela seulement suite à une enquête de ses services militaires sur une fosse commune découverte dans l’état d’Arakan. Le 1er septembre dernier une dizaine de rohingyas avaient été arrêtés par l’armée birmane dans une opération dans le village de Inn DIN. Qualifiés de terroristes ils ont été purement et simplement exécutés par les quatre militaires et quelques villageois.

Les services de l’armée birmane se sont lancés dans un cynisme en exécutants des civils qu’ils accusent de terroristes et faire appel à l’intervention de jeunes qui disent venger leurs parents. « La décision a été prise de les tuer dans un cimetière et se sont trois villageois et quatre militaires qui s’en chargent » a précisé le bureau du chef de l’armée sur Facebook. Des villageois qui voulaient venger la mort de leur parents tués par des Rohingyas disent-ils.

L’armée birmane promet de prendre des sanctions contre les auteurs de ces actes : « les responsables seront jugés selon la loi » a annoncé l’armée birmane qui reconnaît pour la première fois l’existence de cette fosse commune.

La persécution de ce peuple a entrainé plus de 650 000 refugiés et le Bangladesh et la Birmanie s’organisent pour un retour des réfugiés dans les prochains jours. Le peuple Rohingyas représente la plus grande population apatride au monde depuis que le régime militaire birman leur à retirer la nationalité en 1982. Et depuis ils n’ont accès ni au marché du travail et même leurs enfants ne vont pas à l’école entre autres discriminations.

La Rédaction