Algérie : « On voulait une élection sans Bouteflika, on se retrouve avec Bouteflika sans élection »

People write slogans and messages on sticky notes during a protest demanding immediate political change in Algiers, Algeria March 12, 2019. REUTERS/Ramzi Boudina - RC1436556A30

Dakarmidi- A Alger, l’annonce du renoncement du président à un cinquième mandat n’a pas convaincu les jeunes, qui réclament « le départ du système ».

Les pancartes sont brandies à bout de bras : un « 4 + » barré dans un cercle rouge. Plusieurs milliers d’étudiants et lycéens ont manifesté dans le centre d’Alger, mardi 12 mars, au lendemain de l’annonce par Abdelaziz Bouteflika de son renoncement à briguer un cinquième mandat présidentiel.

La manifestation était initialement destinée à protester contre la décision du ministère de l’enseignement supérieur d’avancer et d’allonger les vacances universitaires. Elle s’est transformée en critique des mesures contenues dans la lettre du chef de l’Etat à la nation, qui, outre le retrait de sa candidature, annonce le report sine die du scrutin prévu le 18 avril.

 

avec Lemonde.fr