Wadial Gamou – Baye Niass l’international : à la découverte d’un homme multidimensionnel

Dakarmidi – Il a vécu, il vit encore dans les coeurs, Seydi Barhama, Baye comme le surnomment affectueusement ses talibés et fils, et aujourd’hui l’un des hommes qui ont le plus marqué le Sénégal. Il a enseigné les valeurs et inculqué l’honneur et la dignité après les fondements de l’islam aux membres de sa famille et aux tablibés. Cheikh Ibrahima Niass a parcouru le monde, il a conquit sans arme le monde islamique. En direction du Gamou édition 2018, Dakarmidi s’intéresse à cet homme qui a changé la vie de millions de personnes.

Après avoir fondé la ville de Médina Baye en 1930 et accompli le pèlerinage à La Mecque en 1937, Baye Niasse, que l’on nommera Cheikh Al Islam plus tard, fut très vite connu au Sénégal et dans la sous-région ouest-africaine. Non seulement par la diversité du savoir qu’il dispensait, mais surtout par son implication dans les grandes causes africaines.

Panafricaniste convaincu, il visite plusieurs grandes villes d’Afrique pour expliquer la tidjaniya, une branche de l’islam soufi. Une exposition organisée sur l’esplanade de la grande mosquée de Médina Baye, à l’occasion du Maouloud.

Dans un monde marqué par la colonisation, puis par la guerre froide, Cheikh Ibrahima Niasse parvint à se rendre aux quatre coins du monde pour vulgariser la Sunnah du prophète Mouhamad (PSL).

Par ses nombreux périples effectués dans la sous-région ouest-africaine, en Europe et en Asie, Baye Niasse acquit une réputation d’apôtre du panafricanisme. « Baye Niasse s’est aussi rendu hors du continent, notamment en France, en Angleterre, en Belgique, en Indonésie, en Chine et au Pakistan pour y prêcher. Il fut notamment le premier négro-africain à diriger la prière, dans la prestigieuse mosquée d’Al Azhar, en Egypte », rapporte l’exposition.

A noté qu’il était  un grand diplomate, c’était un missionnaire, qui partait toujours à la conquête du monde pour vulgariser la tidjaniya », a dit de lui Barham Diop, l’un de ses plus proches collaborateurs.

Les disciples de Baye Niasse se comptent aujourd’hui par milliers au Nigeria, au Ghana, au Niger, au Bénin, au Mali, au Tchad, au Soudan, en Europe, dans les Amériques et en Asie.
comme le il le fessait à l’approche du GAMOU et le jour méme dans à Médina Baye pour la célébration de la  naissance prophète Mouhamad (PSL).

Petit rappelle,le Cheikhal Islam El Hadji Ibrahima Niass disait ceci :
« Certains érudits disent que le Mawlid est une bonne innovation (bidda hassana), ce que je ne concidère pas comme tel. Le Mawlid trouve sa légitimité dans le Coran oú Allah dit : « et je te raconte l’histoire des Prophètes antérieurs pour raffermir ta foi ». Si la foi du Prophète (saw) doit être raffermie par l’histoire de ses prédécesseurs que doit-il en être pour nous aux cours malades qui parcourrons l’histoire du meilleur des Prophètes pour mieux vivier notre foi.

Le Mawlid peut être célébré pour attester la mission du Prophète (saw)

Baye est parti mais ses œuvres et actions demeures de plus depuis tout ce temps sa famille teint le flambeau et assure la relève dignement et grade le drapeau en haut de la barre , et continue le travail du saint homme nous dit ces images et vidéos.

1er jour Mawlid Médina Baye

2ème jour Mawlid et ziara Médina Baye

3éme Jour Mawlid Médina Baye

 

 

4émé Jour Mawlid Médina Baye

 

 

6ème Jour Mawlid Médina Baye

 

7ème Jour Mawlid Médina BAye