Violences conjugales à Touba: La fille violentée porte plainte, le mari prend la fuite

Dakarmidi – Bara Sow, après avoir battu sa jeune épouse, Coumba Diop, provoquant de graves blessures , a préféré prendre la tangente. Sa victime a commis l’avocat Me Abdoulaye Babou pour le trainer devant les tribunaux.

Agée à peine de 18 ans, cette jeune femme vit l’enfer dans son ménage. En fait, toutes les occasions sont bonnes pour Bara Sow de lever la main sur sa femme. Leur premiére grosse altercation est survenue le jour même de la fête de Korité.

Mais le week-end dernier, la violence a eu une proportion démesurée. Sous prétexte que Coumba Diop l’avait contredit et ainsi contrarié, en refusant d’attacher à sa convenance la moustiquaire, Bara Sow s’est saisi d’un fil électrique avec lequel il l’a énergiquement frappée, lui occasionnant ainsi plusieurs blessures sur le dos, le visage, les joues, le ventre et sur les membres supérieurs et inférieurs.

Ensanglantée et perdue, c’est quasiment toute nue que Coumba Diop a fui de chez son mari au quartier Sékhaw-gui de Touba, vers 4 heures du matin, pour trouver refuge chez ses parents à Touba Madiyana. Mais depuis hier, lundi 30 juillet 2018, l’affaire a atterri devant la justice.

Selon les échos, contre l’avis de ses parents, qui ont voulu gérer l’affaire à l’amiable, a commis Me Abdoulaye Babou pour défendre ses intérêts dans la procédure judiciaire contre son violent de mari. C’est l’avocat lui même qui a donné l’information, non sans expliquer qu’il a déjà saisi d’une plainte le procureur de la République près le Tribunal départemental de Mbackè.

De son côté, Bara Sow qui a pris la tangente depuis que l’affaire s’est ébruitée, fait objet d’un mandat pour recherche et arrestation de la part des éléments de la police de Touba.

La rédaction