Quels sports pratiquer lorsqu’on est diabétique ?

Dakarmidi – Pas facile de vivre tous les jours avec les contraintes du diabète. Taux de sucre à surveiller, traitements, prises de sang… L’exercice physique aide à mieux vivre cette situation, à entretenir son énergie et son moral. En régulant votre glycémie, il peut même réduire les doses de médicaments nécessaires.

Avant de vous lancer…

Une activité sportive doit être un plaisir… alors mieux vaut en choisir une qui vous plaît et que vous pouvez pratiquer près de chez vous. Sinon, vous risquez de la délaisser facilement.

Se fixer des objectifs – raisonnables – et une date de début aide à se motiver. Un examen médical est conseillé, il permet de choisir l’activité sportive la plus adaptée.

Pour le diabète de type 2

Faire de l’exercice régulièrement diminue les risques d’accidents de santé au cours de la vie. C’est encore plus vrai chez les diabétiques, car leurs vaisseaux sanguins sont plus fragiles.

Se dépenser améliore l’activité de l’insuline et diminue le poids, ce qui contribue à réduire les complications vasculaires.

Parmi les activités recommandées : la marche, le vélo, la natation.

Mais il est tout aussi important d’adopter de nouveaux réflexes pour bouger le plus possible dans la journée. Dans le bus ou le métro, descendez une station avant votre lieu d’arrivée.

Au travail, au lieu d’attendre l’ascenseur, prenez les escaliers pour un ou deux étages.

Dans les grands magasins, n’empruntez plus les escalators, prenez les escaliers. Il y a bien plus de place et toujours moins de monde !

Au supermarché, ne cherchez pas à tout prix à vous garer le plus près possible de l’entrée. Il y a bien plus de places libres en bordure du parking, et vous marcherez quelques mètres de plus.

Pour les déplacements à pied sur de courtes distances que vous effectuez déjà tous les jours, marchez d’un pas plus rapide. Sans même vous en apercevoir, vous vous dépenserez plus.

Pour le diabète de type 1

L’annonce de la maladie chez des jeunes ne doit pas empêcher de continuer le sport. Au contraire. Mais la pratique doit être signalée au médecin.

Les avantages du sport sont nombreux : le corps répond mieux à l’action de l’insuline, l’hormone qui régule le taux de sucre dans le sang en augmentant son utilisation par les cellules. Pratiquer un sport sollicite aussi les muscles, grands consommateurs de glucose.

Se dépenser apporte un bienfait physique et permet d’évacuer le stress que peut causer la maladie. Il suffit d’apprendre à gérer son diabète en fonction de ses activités, à diminuer ses doses d’insuline lorsque le besoin se fait sentir, à prendre une collation au milieu ou après son entraînement….

Précautions

Il faut boire pendant l’effort.

Contrôler plus fréquemment la glycémie pour prévenir une hypoglycémie : des stylos d’insuline doivent être près de vous si l’effort dure longtemps.

Avoir toujours sur soi du sucre en cas d’hypoglycémie.

Prévoir des collations glucidiques en cas d’exercice prolongé : barre de céréales, compote de pomme, pain…

Avertir son entourage de son diabète et être accompagné.

Faire attention à ses pieds (choisir des chaussures souples, de bonne qualité).

Connaître les réactions de son corps pendant un exercice physique.

Sports conseillés

Les sports d’endurance sont privilégiés car ils sont bons pour le cœur, le système cardiovasculaire, le souffle, et ils permettent une meilleure adaptation de l’insuline et de l’alimentation.

Les sports individuels : jogging, marche, vélo, danse, patinage…

Les sports d’équipe : football, basket, sports de raquette…

Les activités douces : gymnastique, tir à l’arc, golf…

Sport à éviter

Tout sport où l’on est susceptible d’être seul, car il faut que quelqu’un soit à proximité si vous faites un malaise : escalade, parachutisme, surf, plongée, alpinisme, aviation…

Tout sport violent : boxe, arts martiaux, rugby…

Tout sport pouvant entraîner une prise de poids : haltérophilie, culturisme…

Attention à la montagne

Au-dessus de 1.500m, les lecteurs de glycémie sont moins précis.

Au-dessus de 2.500m, attention aux symptômes identiques à ceux de l’hypoglycémie.

Pour un séjour prolongé en altitude, un bilan complet du diabète doit être effectué.

Pas facile de vivre tous les jours avec les contraintes du diabète. Taux de sucre à surveiller, traitements, prises de sang… L’exercice physique aide à mieux vivre cette situation, à entretenir son énergie et son moral. En régulant votre glycémie, il peut même réduire les doses de médicaments nécessaires.