Respect à Serigne Mountakha Mbacké ou l’incarnation de l’orthodoxie mouride, Plus jamais ça Aida Diallo (Par Yamoussa Aminata Camara)

Dakarmidi-  L’héritage de Serigne Touba ne saurait être perdu dans l’obscurité du temps. Bamba, sera toujours une lumière vive jusqu’au paradis promis aux pieux.

Dans son édition spéciale dédiée au Magal Touba 18 Safar 2019, le journal Le Soleil décrit l’oeuvre de Khadimou Rassoul en ces termes :

« L’oeuvre de Cheikh Ahmadou Bamba est célébrée par le temps. Elle embrasse l’éternité parce qu’elle répand la foi et rayonne de grâce. Il a bravé les pèrils sans gémir et ignoré la fatigue pour remplir une mission universelle sans laquelle l’humanité plongerait dans les ténèbres. Ses dignes héritiers perpétuent son legs pour que la lumière de Touba, la sainte, continue d’éblouir le monde, de nourrir les âmes »

Dans cette optique je me permets de faire cette modeste contribution au nom d’Allah, après nos salutations et prières sur le prophète Muhammad (Psl) , Serigne Mountakha  Yalla na fii yagg té wër pour que chaque musulman de confession mouride ou tout autre Tarikha sache que Serigne Mountakha ne nous souhaite que du bien (Al Khayri) comme l’a enseigné Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul.

D’ailleurs même Serigne Touba dans les itinéraires du paradis ( Massalikoul Djinane ), traité de Soufisme écrit : « Il est de même considéré comme acte méritoire, le fait de faire parvenir la joie et les bonnes nouvelles aux musulmans, mais jamais la mauvaise nouvelle ou le mal »

Et depuis l’avènement de son Khilafat, Serigne Mountakha affiche toujours le Mbegté (sourire,joie et allégresse).

Mais depuis quelques jours,  pour aller dans le vif du sujet des comportements et agissements allant à l’encontre des principes et règles de l’orthodoxie mouride sont notés du côté d’une partie des thiantacones sous la houlettte de Sokhna Aida Diallo de feu Cheikh Béthio Thioune sécouant ainsi cette communauté.

Et il faut agir car il apparaît clairement que l’accomplissement de ce devoir est une caractéristique du croyant. Allah dit en effet :   » Les croyants et les croyantes sont les alliés les uns des autres. Il se recommandent mutuellement le bien et s’interdisent le mal…. « 

Le Prophète Mouhammad (Psl) dit pour sa part :  » Celui d’entre vous qui voit un mal qui est fait, qu’il l’empêche de ses mains ; s’il ne peut le faire, qu’il l’empêche par sa bouche ; s’il ne peut aussi faire cela, alors qu’il le fasse de son cœur (c’est à dire qu’il condamne ce péché dans son cœur). Et cela constitue le plus faible degré de foi. « 

Et Le ndigël de Serigne Touba prend sa source dans les recommandations de Dieu et dans l’enseignement du prophète Muhammad (Psl) donc il y ‘a pas de différence.

Être Mouride, c’est être musulmane, croyante et pratiquante Aida Diallo………

Et pourtant tu as été averti mais heureusement que le temple à son gardien qui met de l’ordre et jette à la poubelle les ordures car « Du temps où la sentence divine était de rigueur, ils auraient été damnés… Qu’ils fassent ce qu’ils veulent… Dieu est le meilleur juge! » précise Serigne Mountakha dans sa déclaration et rapelle que son  » rôle est de représenter Serigne Touba qui a confiné toute sa vie à adorer Dieu et à suivre son prophète. Ce que Dieu veut de ses Esclaves ne diffère en rien de ce que Serigne Touba souhaite voir chez son disciple. Ainsi, les héritiers du prophète, Serigne Touba, mieux que tout le monde, ne se sont jamais tus et ne se sont jamais lassés à prodiguer le bien. Ceux qui suivent les recommandations de l’Islam et qui choisissent de se conformer aux enseignements de Serigne Touba sont nombreux. Il y a trop  de bruit. Si ce n’était  qu’avec moi, j’aurais jeté à la poubelle toute personne qui outrepasserait les recommandations divines et les enseignements  de Serigne Touba.  L’incrédulité, l’égarement, l’attachement aux mirages terrestres ne font que perdre les concernés. Et devant Dieu, ils répondront de chacun de leurs agissements. Serigne Béthio est né musulman et il s’est attaché à Serigne Saliou. Lorsque j’ai parlé à sa famille,  je leur ai dit que Cheikh Béthio est parti et qu’il était entre les mains de Serigne Touba.  » Le Khalife  de signifier que certains privilégiés de Dieu peuvent se permettre certains comportements et certains écarts, mais que nul ne devrait les imiter au risque de se perdre.

Dans l’objectif de montrer suffisamment bien qu’il s’est définitivement démarqué de Sokhna Aïda Diallo, Serigne Mountakha confiera être certain que la dame n’a jamais daigné suivre son ndigël et qu’elle est restée inamovible sur sa position.  » Elle est restée arrimée à ses  positions. Si c’était du temps où la sentence divine était prononcée contre les égarés, ils auraient été tués.  Mais nous ne sommes plus à cette époque. »

Il poursuit :  « C’est depuis Diourbel lorsqu’elle me disait qu’elle allait se conformer aux ndigëls, que je lui rappelais  aussi qu’il fallait se soustraire des interdits. Les recommandations vont de pair avec les interdits. Quand elle est revenue,  je me suis prononcé plus amplement pour que la vérité soit distinguée du mensonge. »

J’espères qu’Aida Diallo suivra  ses recommandations et les exécutera à la lettre sinon gare à elle.

Certes l’erreur est humaine mais y persister est autre chose, Aida plus jamais ça, plus jamais ça, le monde te voit………. !!!

 

Yamoussa Aminata Camara

Journaliste – Chroniqueur