Réforme constitutionnelle: Un député nommé ministre peut reprendre son mandat après

Dakarmidi – C’est une nouveauté dans la réforme constitutionnelle qui va consacrer la suppression du poste de Premier ministre. Selon Le Quotidien, près de 20 articles seront modifiés.

Et l’article 56 de la Constitution introduit une nouvelle disposition. Laquelle stipule qu’un député nommé ministre et remplacé par son suppléant peut reprendre son mandat après cessation de ses fonctions dans le gouvernement, informe nos confrères de Seneweb.

Une confirmation faite hier, par le président Macky Sall qui recevait les députés de la majorité. Et Les Échos de poser une question pertinente : « Que deviendra alors celui qui l’avait remplacé ? ».