Réflexion: Le gouvernement des paradoxes

e Sénégal est le champion du monde des contradictions hilarantes. Au Sénégal, le ridicule ne tue pas, la honte n’existe plus, la vergogne a déménagé sous d’autres cieux et la dignité est devenue une chimère, une utopie…
Pour moi la plus grosse arnaque, l’un des paradoxes les plus désopilants est de refuser (à 10h) de payer des bourses dérisoires à des étudiants et d’attendre qu’un étudiant soit tué pour les payer à 15 h.

Cela prouve que ce n’était pas un problème de trésorerie, car dès qu’il y a eu mort d’homme, lesdites bourses ont été payées. Vous n’avez pas de problème de trésorerie puisque les fonds politiques de la présidence de la République sont de 738 millions par mois, ceux de la primature de 120 millions par mois, 50 millions par mois pour l’Assemblée Nationale et 40 millions par mois pour le HCCT (dont je ne vois aucunement l’utilité).
Vous n’avez pas de problème de trésorerie puisque que vous créez des agences à tout va et que votre gouvernement compte 83 ministres (40 avec portefeuille et 43 sans portefeuille).

La Rédaction