Procès Khalifa Sall: « le président choisit à la place du Peuple les candidats auxquels il doit faire face »

Dakarmidi – Proche collaborateur de Khalifa Ababacar Sall avec la coalition « Manko Taxawu Senegaal », Idrissa Seck ne ménage aucun effort pour soutenir le maire de Dakar. Présent au Tribunal Lat Dior de Dakar, le président du parti « Rewmi » a à l’occasion du procès de l’affaire dite de la « Caisse d’avance de la mairie de Dakar », pilonné le président Macky Sall. Il l’accuse d’être l’unique instigateur de la situation que subit le premier magistrat de la capitale sénégalaise.

« Il faut se mobiliser pour faire obstacle à la volonté du chef de l’Etat d’organiser la pénurie de candidats sérieux à la prochaine élection présidentielle de 2019. Je pense que la chose sur laquelle nous devons tous nous arrêter actuellement, c’est nous mobiliser pour que notre justice ne soit pas transformée en un instrument politique au service du président de la République. Il choisit à la place du Peuple sénégalais les candidats de l’opposition auxquels il doit faire face à l’échéance 2019 », a soutenu Idrissa Seck qui dans la foulée, appelle l’opposition à une mobilisation qui selon lui, doit être mis en oeuvre pour faire échouer le projet de Macky Sall de mettre hors compétition ses potentiels candidats.

Parlant de l’indépendance de la justice, l’ancien Premier ministre, témoin dans ce procès historique dira qu’il est tout à fait politique. « J’appelle les magistrats en charge du dossier à montrer l’indépendance de la justice ».
La rédaction