Présidentielle 2019 Aguibou Soumaré en pole position?

Plus 2019 pointe à l’horizon, plus les supputations sur qui sera candidat ou pas vont bon train. Pour le PDS qui avait déjà jeté son dévolu sur Karim Wade avant même que la CREI ne le condamne à une peine d’emprisonnement de 5 ans, le Ministre de l’Intérieur vient de décider unilatéralement de l’invalidation de son inscription sur le fichier électoral après que le pouvoir eut usé de subterfuges pour « délégitimer » l’exilé du Qatar. Ainsi, le Code électoral a été modifié expressément pour empêcher Karim Wade qui ne figurait pas encore sur le nouveau fichier comme électeur d’être candidat mais, ce dernier en bon stratège, s’est inscrit au dernier moment. Last but no least, le pouvoir a fini de brandir les articles L31 et L32 considérés comme liberticides pour invalider l’inscription du candidat du PDS. En attendant la riposte de Karim Wade, les supputations sur un éventuel Plan B du PDS recommencent de plus belle.

A la question de savoir qui sera le candidat du Parti démocratique sénégalais (Pds) pour la présidentielle de 2019 après toutes les manœuvres en cours? Karim Wade. C’est la réponse la plus servie par les libéraux de souche si l’on sait que celui-ci a été désigné par la formation libérale et lui-même se déclare «candidat  du peuple» avec comme intention principale d’assumer les risques inhérents à sa présence au Sénégal.

Avec l’annonce d’une probable candidature de l’ancien Premier Ministre et Président de la Commission de l’UEMOA, Aguibou Soumaré, les débat sur l’existence d’un Plan B refont surface. En effet, il se précise de plus en plus que l’ex-Premier ministre qui avait remplacé Macky Sall à la Primature, serait un choix potentiel du Pape du SOPI, Abdoulaye Wade,  en cas «d’empêchement» de Karim Wade, le candidat officiel.

Même si ce choix pourrait créer des remous au Pds où de personnalités politiques restées fidèles à l’ancien Président et assez balèzes (financièrement et politiquement parlant) pour croiser le fer avec Macky Sall, leur faux frère. Aguibou Soumaré qui n’a pas à son compteur un militantisme comme ces « Gardiens du Temple » n’en demeurent pas moins l’un des artisans des réussites économiques du pouvoir libéral. Au vu de tout cela et surtout, au coup de Jarnac fait à lui par l’actuel pouvoir quand il occupait le poste de Président de la Commission de l’Uemoa au point qu’il finit par déposer sa démission avant de subir une humiliation, les proches d’Abdoulaye Wade pourraient lui accorder leur confiance pour appuyer cette éventuelle volonté du Chef.

Rencontres secrètes à Doha et Versailles

Depuis déjà plusieurs mois, l’homme connu pour sa discrétion légendaire s’est rendu au Qatar et à Versailles pour tailler bavette avec le Secrétaire National du PDS et le candidat déclaré de cette formation. Selon des confidences faites à Afriquemidi.com, Aguibou Soumaré, a eu à rencontrer Karim Wade au Doha et s’est entretenu avec  Abdoulaye Wade, à plusieurs reprises.

Aujourd’hui, tout semble indiquer que l’ancien Premier Ministre va se jeter dans la course à la présidentielle. Et dans ce cheminement, Aguibou Soumaré peut compter sur le soutien de nombreux Chefs d’Etat de la zone de l’Uémoa sans compter le milieu des affaires ouest africain qui lui a tressé des lauriers lors de son passage à la tete de la Commission. Un autre atout, l’homme ne traîne pas de casseroles et est connu de ses contemporains comme un véritable Commis de l’Etat.

A ce jour, la liste des candidats à la prochaine présidentielle commence à prendre forme. Hormis les candidatures avancées de Karim Wade, Idrissa Seck, Khalifa Sall, Malick Gakou et de Macky Sall, le nom d’Aguibou Soumaré peut y être valablement rajouté si l’on sait que dans les prochains, la Task Force de l’ancien Premier Ministre (2007-2009) va mettre sur les fonds baptismaux sa candidature avec à la clé le programme politique et projet de société concoctés par Aguibou Soumaré.

D’ores et déjà, de nombreuses personnalités du régime libéral comme l’ancienne ministre des Sénégalais de l’Extérieur, Ngoné Ndoye, ont rejoint Aguibou Soumaré pour former le noyau dur de l’organisation qui sera présentée bientôt aux sénégalais en perspective de 2019.

Cheikh Hadjibou Soumaré est donc le troisième ancien Premier ministre de l’ex Président Abdoulaye Wade à viser la Présidence de la République, après le Président Macky Sall et l’actuel Président du Conseil Départemental de Thiès, Idrissa Seck.

Une floraison de candidatures d’obédience libérale au moment où les leaders de la gauche, hormis Khalifa Sall, le Député-Maire de Dakar, se complaisent dans la position de « dames de compagnie » de l’actuel pouvoir.

La Rédaction