Plus de 250 millions Cfa pour un mega meeting, Amadou Bâ zappe la souffrance des sénégalais au profit de la noce APR

En 2000, Abdou Diouf avait fait le plein au stade Iba Mar, avec un peu plus d’un demi million de personnes lors du meeting de clôture de campagne du PS, et cette effervescence n’avait pas empêché sa chute et l’avènement de la première alternance au Sénégal.

En 2012, Wade devant la demeure de Cheikh Béthio Thioune, lors de son meeting de clôture avait fait un peu plus d’un million de personnes, et cela avait même précipité sa chute face à Macky Sall.

Aujourd’hui, à quelques encablures de la présidentielle de 2019, les mêmes erreurs sont en train d’être commises par le camp présidentiel et cette fois-ci avec une grande ignorance des réalités du moment. La chute de Macky Sall se dessine à grands pas, et même la machine de la tricherie mise en place ne pourra pas le sauver.

Le tout puissant ministre des finances va deguainer fort pour un mega meeting organisé par un transitaire, un de ses bras droits Ibou Sow, événement qui aura lieu le 12 Août au grand théâtre, ce même lieu, interdit à tout opposant au régime Sall.

Amadou Bâ est-il vraiment raisonnable? Cette question n’a son sens que si on visite un peu la souffrance dans laquelle sont installés les sénégalais depuis quelques temps. La dette intérieure est impayée, les caisses de l’état sont vides et plus grave, le trésor jongle avec les chiffres, rien ne va plus dans nos finances publiques, c’est le désastre total.

Amadou Bâ est-il raisonnable? La réponse à cette question peut être trouvée dans la pénurie d’eau, les coupures d’électricité, la corruption à grande échelle dans l’administration sénégalaise et le manque de sérieux dans l’exécution du budget national.

Un mega meeting qui rassemblera un public qui manque malheureusement de tout, obligé de venir applaudir un homme qui leur a privé de tout. Et hélas, le spectacle aussi spectaculaire qu’il sera, ne durera pas plus de 05 heures de temps, comme un rêve doux qui va s’estomper à l’appel du muezzin pour la prière de Fajr.

Amadou Bâ est-il raisonnable? Ses faits rappellent le ministre des finances de Mobutu Wazabanga, quand il a voulu immortaliser ce dernier, à l’orée de la grande inflation et crise zaïroise. La souffrance des populations n’est pas un soucis pour nos dirigeants, la méthode trotskiste voit d’un autre œil la définition de la souffrance. Malgré tout le tapis rouge de sang du peuple sera déroulé à Macky Sall.
Hélas, second mandat à tout prix !

Au peuple souverain d’en décider …

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom