Nouvelle Zélande : Le tueur des mosquées plaide coupable

L’Australien, Brenton Tarrant  accusé d’avoir tué 51 personnes en mars 2019 dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, a plaidé coupable ce jeudi 26 mars, à tous les chefs d’accusation retenus à son encontre.

L’homme avait jusqu’à présent toujours nié les 51 accusations de meurtre, les 40 accusations de tentative de meurtre et une autre accusation d’acte terroriste. Sans explication à ce stade, il a changé de position à l’issue d’une audience organisée à la hâte.

Condamnation

Le juge a précisé que l’accusé connaîtrait sa condamnation ultérieurement, à une date non précisée.

Confinement

Le plaider-coupable est intervenu au premier jour d’un confinement d’au moins quatre semaines de la Nouvelle-Zélande, qui comptait 205 cas selon le dernier bilan publié mercredi matin sur le site du ministère de la Santé.

Brenton Tarrant

Brenton Tarrant, suprémaciste blanc autoproclamé, est accusé d’avoir perpétré, en mars 2019, la plus grande tuerie de masse de l’histoire moderne de la Nouvelle-Zélande.

Laisser un commentaire