MACKY SALL : « SI ON NE RESPECTE PAS LES CONSIGNES, ON IRA VERS UN CONFINEMENT »

Procédant au lancement des opérations de convoyage de l’aide alimentaire destinée aux ménages vulnérables, le Chef de l’Etat, Macky Sall, a réitéré son appel au respect « strict » des mesures de prévention individuelle et collective. « C’est important », a-t-il insisté si on ne veut pas aller jusqu’à l’arrêt total de la circulation, le confinement général donc. « Si on ne respecte pas les consignes, on ira vers un confinement », a alerté le président Sall.

Malgré le fait très rassurant, au Sénégal, que le nombre de patients guéris dépassent ceux encore sous traitement, reste la problématique des cas issus de la transmission communautaire, une vingtaine répertoriée depuis l’apparition de la maladie le 2 mars dernier sur le territoire sénégalais. Par ailleurs, a-t-il indiqué, la chaîne de transmission du virus demeure encore au Sénégal.

LES RASSEMBLEMENTS À LA PLAGE EN LIGNE DE MIRE

Dans ces propos, le chef de l’État, a insisté sur ces points pour inviter les citoyens à éviter les rassemblements et autres déplacements inutiles. Dans ce sillage, a-t-il souligné, « il n’est question qu’on tolère ce qui se passe actuellement dans les plages ». Les lieux sont assiégés par les jeunes, dans ce contexte de fermeture des établissements scolaires. « Ne dormons pas sur nos lauriers », a-t-il déclaré. Une façon pour lui de dire que la lutte doit continuer contre la pandémie de Covid-19.

A ce jour, selon les chiffres officiels du ministère de la Santé et de l’Action sociale, le Sénégal compte 278 cas positifs recensés depuis le 2 mars, dont 152 guéris, 2 cas de décès déplorés, 1 patient évacué à sa demande, en France, et 123 autres qui sont encore sous traitement dans les différents centres de traitement prévus à cet effet.