Ligue 1 : Le PSG balaie Caen, Cavani se venge au passage de ses détracteurs

Dakarmidi – Emmené par un Edinson Cavani quadruple buteur en première période, le PSG s’est relancé sur la pelouse de Caen (6-0), vendredi, en ouverture de la 5e journée de L1.

Critiqué pour son manque d’efficacité depuis le début de la saison, Cavani avait nourri le débat le concernant en manquant plusieurs grosses occasions contre Arsenal (1-1), mardi, pour l’entrée en lice du PSG en Ligue des champions. Son ouverture du score précoce contre les Gunners n’avait même pas sauvé son bilan. A Caen, l’ancien joueur de Naples a mal débuté, ne cadrant pas sa frappe sur un service d’Angel Di Maria (4e). Mais Cavani a persévéré et son but, sur une frappe du gauche qui est entrée après avoir touché le poteau (12e), a lancé sa dynamique.

Dans la foulée, il a tenu à tirer un penalty obtenu par Lucas, ne manquant pas l’occasion d’inscrire le but du break (22e). Puis il a impeccablement repris un centre de Maxwell (38e) avant, dans le temps additionnel de la première période, de marquer une quatrième fois d’un tir croisé du droit (45e+2). La soirée lumineuse de l’Uruguayen à Michel-d’Ornano s’est terminée là puisqu’Unai Emery a choisi de le remplacer par Jese à la pause. Mais l’avant-centre a soigné ses statistiques : il est désormais le 2e meilleur buteur de L1 avec 5 buts en 4 matches.

A l’image de son attaquant vedette, le PSG affichait une forme déclinante avant son déplacement en Normandie. Mais les Parisiens, une nouvelle fois sans Hatem Ben Arfa, ont mis un terme à leur série de trois matches sans succès. Cavani n’a pas été le seul de son équipe à réaliser une partie de haut niveau et à profiter des largesses de Caennais complètement perdus sur la pelouse. A l’origine des deux premiers buts, Lucas a causé de gros dégâts dans la défense adverse par ses accélérations.

Il est passé proche du but à deux reprises (30e, 31e) en première période avant d’inscrire le 5e d’une frappe puissante (67e). Adrien Rabiot a été précieux par son jeu de passe et ses projections ballon au pied. Il a notamment offert le sixième but parisien à Augustin (79e). Jese n’est, lui, pas parvenu à concrétiser la seule occasion qu’il s’est procuré (69e). En face, Alphonse Areola n’a été que rarement sollicité. Il a tout de même mis en échec Santini à la 75e.

Avec Lequipe