Interpellation devant le siège d’Orange: Y’en à marre hausse le ton

Face à la presse, Aliou Sané a dénoncé leurs conditions de détention au commissariat de Dieuppeul.

« Il y aura une suite judiciaire. On ne va pas laisser passer cette fois-ci. Dès demain, nos avocats vont travailler sur la plainte pour qu’on n’arrête ça. La justice sénégalaise doit prendre ses responsabilités. On nous fait arrêter, on nous fait dormir en cellule et au petit matin, on nous libère, sans charge »,

Pour rappel, ces derniers ont été embarqués mardi dernier, alors qu’ils voulaient déposer une lettre de protestation contre l’opérateur de téléphonie. Ils ont été libérés le lendemain « sans charge ».