Fake news: Le Conseil supérieur de l’audiovisuel tape sur la table

Dans un rapport inédit publié jeudi, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a demandé aux réseaux sociaux et aux plateformes en ligne d’être plus transparents et efficaces dans leur lutte contre les intox.
Dans un rapport publié jeudi 30 juillet, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a jugé que les réseaux sociaux et les plateformes en ligne, qui ont pris de bonnes mesures contre les intox, devaient cependant être plus transparents et efficaces.
Google, Facebook, Snapchat, Twitter, LinkedIn, Microsoft, JeuxVideo.com, Dailymotion, Doctissimo ou encore Wikipedia ont répondu aux questions du CSA qui a publié un tour d’horizon dans un rapport de 87 pages.
Le CSA constate « d’une manière générale [que] les opérateurs se sont saisis de l’enjeu de la lutte contre la diffusion de fausses informations, en suivant plusieurs de ses recommandations ». « Néanmoins, ces mesures doivent encore être approfondies », souligne le Conseil.