Etats-Unis: Un mort, trois blessés lors d’une fusillade dans une synagogue

Un homme a ouvert le feu samedi dans une synagogue de la région de San Diego, dans le sud de la Californie, faisant un mort et trois blessés, a annoncé la police locale après son arrestation.

La synagogue Chabab de Poway, au nord de San Diego, devait célébrer la fin de la Pâque juive samedi, mais la matinée a finalement tourné au drame. Selon les autorités, un tireur a fait irruption avec un fusil, touchant au moins quatre personnes. Une personne est morte et trois autres ont été blessées lors d’une fusillade, a indiqué le maire de cette ville du sud de la Californie.

« Nous avions quatre blessés par arme à feu et une des personnes est décédée », a précisé le maire Steve Vaus à la chaîne de télévision MSNBC. Il a ajouté que le rabbin avait été blessé à la main et que la vie des autres blessés n’était pas menacée.

Le sheriff de San Diego, Bill Gore, a déclaré sur le réseau social Twitter qu’une personne était interrogée dans cette enquête.

Les deux blessés sont une jeune femme et deux hommes adultes, et c’est un femme plus âgée qui a succombé à ses blessures.

L’assaillant a utilisé un fusil d’assaut « de type AR-15 », utilisé dans de nombreusse fusillades aux États-Unis. Un agent de la police au frontière était présent par hasard et a riposté mais l’assaillant a pu s’enfuir à bord de son véhicule. Finalement, il a lui-même appelé les urgences un peu plus tard et s’est rendu sans opposé de résistance, selon notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier. Son identité n’a pas encore été dévoilée, mais il s’agirait d’un jeune homme de 19 ans. Et si ses motifs sont encore inconnus, il aurait tenu des propos haineux en ouvrant le feu. Il avait apparemment aussi posté une lettre ouverte sur les réseaux sociaux.

Trump fustige « la haine » et « l’antisémistisme »

Le président américain, Donald Trump, a exprimé « ses plus sincères condoléances » et réagi à cette fusillade sur Twitter. « Mes pensées et mes prières à tous ceux qui ont été touchés par la fusillade à la synagogue de Poway, en Californie. Dieu vous bénisse. Suspect appréhendé. La police a fait un travail exceptionnel. Merci ! », a-t-il dit.

Lors d’une réunion publique dans le Wisconsin, il a également condamné « l’antisémitisme » et « la haine ».

Cette fusillade fait écho à celle survenue dans une synagogue de Pittsburgh, en Pennsylvanie. Onze personnes avaient été tuées il y a exactement six mois, le 27 octobre.

Elle intervient alors que plusieurs polémiques ont éclaté autour de propos jugés antisémites, et émanant de tous les camps. Côté démocrate, une jeune élue est par exemple vivement accusée d’être anti-juive. Mais beaucoup estiment que le président Donald Trump lui-même encourage la haine. Pourtant fervent soutien d’Israël, il a encore défendu vendredi les participants à une manifestation de suprémacistes blancs durant laquelle on entendait des slogans extrêmement violents contre les juifs.