Entretien exclusif avec Bigg Shake – la musique, le cinéma, la comédie : l’artiste franco-sénégalais se dévoile au public

Dakarmidi – Artiste d’origine sénégalaise, Bigg Shake, est un jeune plein de talent qui a fini de conquérir les hauts podiums de l’Europe. Auteur de plusieurs réalisations, le musicien, comédien, acteur bilingue a accordé un entretien exclusif à Dakarmidi. Il revient sur ses débuts, son parcours et ses différents projets. A la découverte de Bigg Shake….

Présentez vous aux internautes qui vous lisent ?
Je me nomme Bigg Shake (nom d’artiste). Artiste français d’origine sénégalaise. Je suis à la fois chanteur et comédien mais aussi, acteur. J’ai à mon acquis plusieurs réalisations musicales et pris part à des productions cinématographiques avec des séries et films. Bigg Shake s’active aussi dans des doublages de voix off. J’ai la chance d’être physio dans le plus prestigieux club africain de Paris Le Vendome Club.

Avez-vous eu la chance de vivre votre art au Sénégal ?
La vie a fait que j’ai été très tôt éloigné du Sénégal pour des raisons personnelles. J’ai débuté mon art à Satrouville. Ensuite je suis allé à Paris où j’ai pu promouvoir mon premier projet en indépendant avec un groupe africain du Congo pour qui je faisais la première partie de Borrina Mapaka joué aux USA aussi. J’espère bientôt revenir au Sénégal, ma terre mère.

Vous fréquentez les scènes africaines ?
J’ai été produit par un membre des tambours de Brazzaville mais je n’ai pas tenté le grand aventure en Afrique vraiment. À part l’Algérie pour des shows clubs, au GABON il ya quelques années en festival et événements privés. Mais je compte bien prochainement me lancer pleinement. Je recentre une partie de mes projets futurs vers l’Afrique.

Vous êtes aussi dans le cinéma et la comédie, des domaines très saturés aujourd’hui. Qu’est ce qui fait votre spécificité pour sortir du lot ?

Ben je suis passionné !! Et vous avez tout à fait raison. Ce sont des domaines saturés comme milieu. Mais le cinéma français s’ouvre de plus en plus à la diversité. Cela me permettra de m’y installer avec mon abnégation… J’ai un double handicap dans ce pays (la France) c’est d’être grand (2 mètres) et noir. J’adore aussi le cinéma africain qui émerge de plus en plus. Et je travaille avec de jeunes réalisateurs qui m’offrent de meilleures opportunités et de meilleures rôles. Je progresse et je travaille mon jeu d’acteur en français et anglais. Et je cherche aussi entre temps le rôle qui me lancera dans la cour des grands… C’est ça être passionné et je prend mon temps. Je travaille de plus en plus avec des grands noms Africains tel que le réalisateur Max NGASSA et l’acteur Eriq EBOUANEY.

Avez-vous actuellement des projets dans le cinéma?
Oui oui ! Je suis entrain d’écrire un projet de format court sur le milieu des boîtes de nuit. Je viens de finir le tournage de mon prochain clip avec l’acteur international africain Eriq EBOUANEY qui sortira dans quelques mois. J’ai aussi deux films français à venir… J’ai un second rôle dans « LE JOUR SE LEVE », un important film de Pallier et Gillet long métrage de Xavier Seignot à sortir aussi dans quelques mois.

Nous avons vu plusieurs morceaux de vous. Aujourd’hui pour promouvoir votre musique est ce que vous avez pensé à une ouverture plus large avec des festivals à travers le monde ?
Exactement je vais monter un live band pour pouvoir jouer sur scène un peu partout. Comme j’ai dis il faut plusieurs années dans un milieu très concurrentiel. J’ai mon premier album solo LOVE TRUTH AND PARTY. Plusieurs titres arrivent dont un single enregistré au Japon NUTHIN BETTA et le clip sera tourné là-bas.

Quel est vôtre style musical?
Le Hip hop, mais à la sauce Bigg Shake avec pleins de fusions musicales. Mon style est assez particulier et c’est ce qui à mon avis, fait ma spécialité. On ne peut pas aujourd’hui vouloir se faire remarquer en suivant les anciens styles adoptés par pratiquement tout le monde. Le Bigg Shake est là et compte s’imposer. On y croit !

Que pensez-vous de la musique sénégalaise ?
Bah j’écoute la musique sénégalaise sur internet avec certains sites comme radio.sn. Je suis aussi parfois les télévisions comme la RTS. C’est bien, ça avance.

Et vous ne connaissez aucun artiste sénégalais?
Oui, bien-sûr Waly Seck et Sidi Diop. Ils sont deux jeunes talentueux que j’adore de par leur façon de faire la musique. Je dois même collaborer avec l’un d’eux prochainement. Je vous ferai la surprise, une fusion hip hop-mbalax.

Pour vous, qu’est ce qui manque au mbalax pour l’amener hors du Sénégal et le vendre ailleurs ?
La musique sénégalaise est très cool. Mais ce qu’il faut revoir c’est la musique et la langue à mixer avec une autre comme l’anglais ou le français. C’est ce qui fait la fort des grands comme Ismaël Lo ou Youssou Ndour.

Alors votre mot de la fin ?
Plaisir et détermination. Il faut toujours garder la foi en ses rêves. Se faire plaisir, ne pas le faire pour les autres mais faire les choses avec passion et détermination… et force à tout mes artistes africains. Bigg Shake vient en force et reserve pleins de surprises à tout le monde… vive l’art !!