Coronavirus : Pompeo accuse Pékin d’être responsable de centaines de milliers de morts

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a renouvelé mercredi ses vives critiques à l’encontre de la Chine, l’accusant d’être responsable de centaines de milliers de décès causés par le coronavirus, une crise sanitaire que Donald Trump a qualifiée de pire «attaque» jamais connue par les Etats-Unis. «Ils savaient», a dit le chef de la diplomatie américaine lors d’une conférence de presse au département d’Etat.
«La Chine aurait pu empêcher la mort de centaines de milliers de personnes à travers le monde. La Chine aurait pu éviter au monde de plonger dans un profond mal-être économique».
Mike Pompeo a ajouté que la Chine «refuse toujours de partager les informations dont nous avons besoin pour protéger la population». L’épidémie du coronavirus a tué plus de 255.000 personnes dans le monde, dont plus de 70.000 aux Etats-Unis, qui sont le pays le plus touché par la crise sanitaire.
 Comment le laboratoire P4 de Wuhan, exporté par la France, a échappé à tout contrôle
La communauté scientifique s’accorde à dire que le nouveau virus, apparu en fin d’année dernière dans la ville chinoise de Wuhan, provient d’un marché en plein air vendant des animaux sauvages et s’est ensuite transmis à l’homme. Toutefois Mike Pompeo a déclaré récemment qu’il disposait de nombreuses preuves montrant que le virus provenait d’un laboratoire chinois.
S’ils estiment que la Chine a mal géré la crise sanitaire à ses débuts et doit en répondre, des détracteurs de Donald Trump aux Etats-Unis – dont d’anciens représentants et des académiciens – accusent l’administration américaine de tenter de détourner les regards vers Pékin pour faire oublier ses propres manquements dans la lutte contre l’épidémie.