Coronavirus : Dieu,1000 milliards, audiences au Palais, les sénégalais !

Pour lutter efficacement contre le Coronavirus, le Chef de l’Etat Macky Sall s’est fait le point d’honneur d’annoncer un fond de solidarité de 1000 milliards de FCFA baptisé Force Covid-19 assorti de 69 milliards destinés à garantir une aide alimentaire aux Sénégalais. L’intention est certes louable mais où trouver tout cet argent devant l’urgence de la situation ? Alors que la Mauritanie n’en est qu’à son 3e cas confirmé au Coronavirus, le président Gazhouani a dû débloquer 7 milliards de FCFA pour prendre en charge les factures d’eau et d’électricité.Publicité

Gouverner par ordonnance en mode fast-track permettra certes au Chef de l’Etat de gérer dans la diligence la crise sanitaire que vit notre pays à l’ère du Coronavirus, mais il importe de se demander à quoi rime tout ce balai d’audiences au Palais de la République ? Pourquoi le coronavirus favorise-t-il mieux le dialogue national alors qu’en temps normal l’on se parle sans jamais se comprendre ? A l’évidence, les Sénégalais barricadés chez eux, privés de subsistance et de transport pour certains se retrouvent entre le marteau du virus et l’enclume d’un quotidien chaotique. En vertu de l’article 69 de la constitution et de la loi 69-29 du 29 avril 1969, le président Macky a décrété l’Etat d’urgence sur toute l’étendue du territoire pour faire face à la propagation de la pandémie. Au Palais, il continue ses consultations après avoir mis en place le Force-Covid-19 pour lutter contre cette redoutable maladie. Mais le problème, est moins ces audiences à l’effet folklorique que l’urgence de permettre aux Sénégalais d’avoir de quoi mettre sous la dent en attendant que la situation se décante. Car, ventres qui ont faim ne sauraient attendre que des partenaires au développement alimentent la mallette de Force-Covid-19 de 1000 milliards pour survuvre. Le président Mohamed El-Ghazouani de la Mauritanie a paré au plus pressé en débloquant 7 milliards de FCFA pour prendre en charge les factures d’eau et d’électricité pour une période de deux mois en faveur de ses compatriotes. Et ce, pour leur permettre de faire face à ce fléau dévastateur qui n’épargne presque aucun pays. On ne saurait comprendre que toutes les décisions prises par le Chef de l’Etat soient magnifiées par les Sénégalais et qu’il n’y est aucune possibilité de mettre des alternatives qui puissent permettre à nos compatriotes de survivre de la crise en attendant que les gros moyens annoncés tombent du ciel. Dans cette crise, ce sont les sénégalais moyens qui commencent à en pâtir et si rien n’est fait dans l’urgence pour les calmer, le coronavirus risque d’ « infecter » les contestations sociales les plus hardies car à l’impossible, nul n’est tenu. Quand les 1000 milliards annoncés font saliver les Sénégalais tenaillés par le coronavirus, pourvu que ça ne dure pas. A contrario, ce serait la catastrophe.Dieu,1000 milliards, audiences au Palais, les sénégalais se sentent piégés !