Aly Ngouille Ndiaye répond à l’opposition: «Ceux qui ne sont pas d’accord sont libres»

L’opposition a saisi le Conseil constitutionnel pour contester la validité de l’arrêté du ministre de l’Intérieur fixant les modalités de collecte des signatures pour le parrainage pour la prochaine présidentielle. Ce recours ne semble pas ébranler l’auteur du texte controversé, Aly Ngouille Ndiaye.

Le ministre se dit persuadé d’avoir respecté la loi. «Nous avons fait un arrêté en phase avec la loi», a-t-il déclaré hier, jeudi 30 août, en marge de la rencontre avec son homologue espagnol, Fernando Grande-Marlaska Gómez.

Aly Ngouille Ndiaye, repris par Le Quotidien, a ajouté : «Ceux qui ne sont pas d’accord sont libres de considérer que nous sommes en déphasage avec la loi et de faire le recours approprié. Nous attendons la décision du juge. Si ce dernier dit que j’ai violé la loi ou outrepassé mes pouvoirs, je vais me conformer à cette décision.»

La Rédaction