Affaire Onas: CHEIKH BASS apporte des précisions

Après avoir regretté le comportement du Dg de l’ONAS qui n’a jamais fait l’effort de répondre à  ses interpellations sur les quartiers de Touba qui allaient bénéficier du réseau d’assainissement des eaux usées, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre s’est donné la peine de le signifier à  l’intéressé… Lansana Gagny Sakho, en l’occurrence. 

Quelques heures après, deux journalistes de la presse locale de Mbacké ont émis des commentaires jugés désobligeants ayant occasionné la colère de disciples du chef religieux qui se sont nuitamment rendus chez l’un des deux. Recevant le 3CM qui est un cadre qui regroupe les correspondants de Presse du département, le porte-parole du Khalife Général des Mourides a tenu à apporter certaines précisions afin d’éviter que ses propos soient dévoyés. Ainsi, dira-t-il substantiellement ce qui suit. « L’idée de mettre en place un réseau d’assainissement des eaux usées vient de moi et c’est moi qui en ai parlé au ministre Mansour Faye. Quand les travaux démarraient, je n’étais pas à Touba. Et c’est moi qui avais demandé à Serigne Bassirou Mbacké Porokhane d’aller me représenter au nom du Khalife. Quand on a l’intention de défendre quelqu’un, il faut récolter les bonnes informations. Je n’ai jamais dit que je n’étais pas au courant du projet. J’ai juste voulu savoir les quartiers intéressés et le lieux visés par le projet. Et je n’ai jamais dit que j’ai essayé de joindre au téléphone le Dg de l’Onas et qu’il a refusé de me prendre. Je n’ai aussi jamais  soutenu une entreprise pour l’aider à gagner  un marché. Ce qui m’intéresse, c’est juste que le travail se passe dans les meilleures  conditions. J’ai beaucoup de griefs à relever et pourtant je n’en fais état en public que pour une infime partie. Nous ne nous mêlons jamais de ce qui ne nous concerne pas, même quand l’État fait ses appels d’offres… »