Affaire des 94 milliards: Clap de fin pour la plainte de Sonko

Selon Libération, la plainte de Sonko a été classée sans suite. Le leader de Pastef accusait Mamour Diallo, Meïssa Ndiaye, Tahirou Sarr et X d’escroquerie portant sur les deniers publics, faux, usage de faux et concussion.

Le Doyen des juges, qui a rendu son ordonnance le 18 janvier dernier, a estimé que Sonko ne saurait justifier d’aucun préjudice subi directement par lui qui proviendrait de la commission des infractions en cause.

Selon lui, «même à supposer établies, les infractions susvisées ne sauraient occasionner ou entraîner un quelconque préjudice ni personnellement pour l’auteur de la plainte ou quiconque à l’exception de l’État.»