VIDÉO – THIERNO LÔ SE LÂCHE : «L’AFRIQUE DOIT ROMPRE AVEC LES PROBLÈMES DE MANDATS ET DE FICHIERS ÉLECTORAUX»

La coalition ADIANA est véritablement en passe de devenir l’une des organisations les plus dynamiques du paysage politique Sénégalais.

Effet, il ne se passe pas un mois sans que les membres de cette coalition dirigée par le ministre Thierno LÔ ne tienne une grande rencontre avec la presse afin de partager des moments intenses de réflexion sur les grandes questions de l’heure.

C’était le cas ce samedi 29 Aout 2020 avec l’organisation d’une conférence en collaboration avec l’Union Internationale des Journalistes Africains (UIJA) sur le thème d’une brulante actualité : « le racisme et la renaissance africaine ».

A cette occasion, le Président Thierno a fait une communication sur « le nouveau départ africain ».

Le président du parti politique de l’Alliance pour la Paix et le Développement (APD), a profité de cette large fenêtre médiatique pour mettre en garde les présidents africains qui chercheraient à briguer un troisième mandat ou à torpiller les fichiers électoraux de leur pays dans le seul but de s’éterniser au pouvoir « l’Afrique doit rompre avec les problèmes de mandats et de fichiers électoraux ».

Selon l’ancien ministre du tourisme, il est temps que le continent africain rompt avec les problèmes de mandats et de fichiers électoraux. Les présidents africains sont des serviteurs, ils gèrent un patrimoine commun, leur contrat est à durée déterminée et ils doivent penser à rendre l’ascenseur.

En effet il souligne que les pays comme la France, les USA et consorts, qu’ils pensent pouvoir les protégés n’ont pas d’amis ils n’ont que des intérêts. « Celui qui a le pouvoir de validation c’est le peuple, il faut qu’ils sachent sortir par la grande porte. Il rappelle qu’à chaque fois qu’il ya des conflits ces présidents sont lâchés par les grandes puissances. L’exemple du Mali est là pour l’attester, l’ancien président Ibrahima Boubacar Keita a été lâché par le président Emmanuel Macron. Ainsi demain n’importe quel président qui aura son peuple contre lui sera à son tour lâché » a-t-il alerté.

A l’en croire, l’Afrique doit rompre avec ses tares pour avoir des positions démocratiques et laissé au peuple le pouvoir de validé son choix. L’Afrique doit avoir des processus démocratiques pour permettre aux populations de faire leur choix.

Le président Thierno Lô est convaincu que l’Afrique à tous les atouts pour prendre son destin en main. « Ce n’est pas l’Europe qui va venir développer l’Afrique mais c’est tout à fait le contraire, l’Europe va se développer à partir de l’Afrique en pillant nos ressources. Pour changer la donne il faut accepter d’être ensemble, de savoir que personne ne pourra développer nos pays à notre place. Nous avons toutes les ressources pour couper le cordon entre l’aide au développement et la gestion rigoureuse de nos ressources ».