Les 6 meilleures plantes médicinales approuvées par la science

Dakarmidi – Plusieurs enquêtes scientifiques ont confirmé les propriétés médicinales de certaines plantes. Elles sont aujourd’hui considérées comme des adjuvants contre certains problèmes de santé. Les connaissez-vous ?

Il existe une grande variété de plantes médicinales ayant un fondement scientifique. C’est-à-dire que des professionnels ont étudié leurs composants et leurs propriétés. Ceux-ci ont ainsi pu déterminer qu’elles avaient un potentiel en tant qu’adjuvants dans le traitement de certaines maladies.

De fait, comme l’indique un article publié dans le Journal of Advanced Pharmaceutical Technology & Research, une grande variété de médicaments considérés comme essentiels sont fabriqués à partir d’extraits d’origine végétale. Mais certains usagers continuent d’apprécier les plantes médicinales sous leur forme naturelle. Lesquels sont les plus populaires ? Découvrez-le dans cet article !

Plantes médicinales scientifiquement approuvées

Traditionnellement, les plantes sont utilisées depuis l’Antiquité pour traiter les symptômes de toutes sortes de maladies. Ainsi, au fil du temps, on a réalisé des études scientifiques qui ont permis de confirmer ou d’infirmer les propriétés qui leur étaient attribuées.

De même, leurs recherches ont permis de déterminer à quelles doses elles sont sûres, lesquelles peuvent provoquer des effets secondaires et dans quelles situations elles sont contre-indiquées. Bien que la liste soit assez longue, nous détaillons ici les 6 principales plantes médicinales ayant un fondement scientifique.

1. Camomille

Les bienfaits de la camomille.
La camomille est utilisée en infusion pour compléter les traitements de nombreuses situations pathologiques.

La camomille est une plante médicinale aux multiples applications. Comme l’indique un article publié dans Molecular Medicine Reportson en fait principalement usage pour soulager l’anxiété, le stress et les problèmes d’estomac. Cependant, certaines personnes l’utilisent aussi pour calmer la douleur et les problèmes de peau.

La plante se distingue par ses petites fleurs, semblables à celles de la marguerite. On la trouve généralement sous deux variétés : la “camomille allemande” et la “camomille romaine”.  Elle est souvent utilisée en infusion, mais elle est également disponible sous forme d’huiles essentielles et d’extraits, entre autres.

Une revue publiée dans l’Electronic Physician Journal la désigne comme une “plante à usages multiples”, car il est prouvé qu’elle a des propriétés anti-inflammatoires, antimicrobiennes, antidépressives, antidiarrhéiques, hépatoprotectrices et antidiabétiques. Voici quelques-unes de ses utilisations :

  • Arthrose du genou.
  • Colite ulcéreuse.
  • Syndrome prémenstruel.
  • Troubles gastro-intestinaux.
  • Anxiété et stress.

Effets secondaires ? Contre-indications ? Elle est considérée comme sûre pour la plupart des adultes en bonne santé. Toutefois, une utilisation excessive n’est pas conseillée. En outre, des réactions allergiques et des interactions avec des anticoagulants ont été signalées.

2. Lavande parmi les plantes médicinales

La lavande est l’une des plantes scientifiquement approuvées les plus connues et les plus utilisées. Elle est notamment appréciée pour son action anxiolytique qui permet de diminuer les symptômes du stress et de l’anxiété. Une étude publiée dans Mental Health Clinician confirme ces propriétés et affirme qu’elle présente un profil favorable qui associe efficacité et sécurité.

Sous forme d’huiles naturelles, tout comme sous forme végétale, elle soutient le traitement des troubles anxieux sans entraîner de dépendance ni d’effets secondaires majeurs. Son usage à cette fin est même approuvé par l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) .

Parmi les autres usages possibles, on peut citer :

  • Antibactérien et antifongique.
  • Relaxant des muscles lisses (carminatif).
  • Sédatif et antidépresseur.
  • Apaisant pour la peau en cas de brûlures et de piqûres d’insectes.

3. Echinacée

Les remèdes à base d’échinacée sont assez connus. Au-delà de la beauté de ses fleurs violettes éclatantes, cette plante est utilisée sous forme d’infusions, de jus et d’extraits pour renforcer le système immunitaire et améliorer la santé. Ainsi, une étude publiée dans la revue Pharmacognosy Reviews souligne qu’il s’agit d’une plante aux propriétés immunostimulantes et anti-inflammatoires.

Pour être plus précis, elle est utile dans le traitement contre la grippe, le rhume et d’autres affections du système respiratoire. Elle agit également comme un analgésique pour les maux de dents, les douleurs intestinales, les problèmes de peau et l’arthrite, entre autres.

En raison de ses possibles effets secondaires, l’échinacée fait l’objet d’une certaine controverse. Si certains essais ont conclu qu’elle était sans risque, d’autres ont déterminé qu’elle pouvait provoquer des réactions indésirables telles que des douleurs abdominales et des allergies. Il faut donc l’employer avec prudence.

4. Ginkgo biloba

Dans la liste des plantes médicinales ayant un fondement scientifique, le ginkgo biloba se distingue par ses multiples usages médicinaux. C’est une plante largement utilisée en médecine orientale, à la fois sous forme de capsules, de comprimés, d’extraits, de feuilles et autres.

Des recherches récentes, comme celle publiée dans Aging and Disease, montrent que la plante a prouvé son potentiel en tant qu’alliée dans la prévention des troubles liés à l’âge. Elle semble notamment contribuer à la santé du cerveau, car elle diminuerait le risque de démence.

D’autre part, une étude rapportée dans Drug Design, Development and Therapy a déterminé que le ginkgo contenait également des composants qui contribuaient au traitement du diabète de type 2. Néanmoins, d’autres études sont nécessaires pour évaluer sa sécurité et son efficacité.

Jusqu’à présent, les effets secondaires possibles observés sont les suivants :

  • Impact sur le foie, rendant nécessaire le contrôle des enzymes hépatiques.
  • Interactions avec des anticoagulants et d’autres médicaments.
  • Ses graines sont toxiques si elles sont ingérées.
  • Son usage excessif à long terme peut induire un risque accru de problèmes de thyroïde et de cancer du foie (a été observé chez les rats).
  • Chez certaines personnes, elle provoque des maux de tête, des troubles digestifs, des vertiges ou des réactions allergiques.

5. Millepertuis parmi les plantes médicinales

Le millepertuis est également connu sous le nom de “herbe de la Saint-Jean”. C’est une plante aux effets calmants, car elle a des fonctions antidépressives et anxiolytiques. En particulier, comme l’indique un article publié dans Systematic Reviews, il contient de l’hypéricine et de l’hyperforine.

Ces substances sont des principes actifs à potentiel antidépresseur qui, entre autres, calment l’anxiété. Le millepertuis a également des effets antibactériens et anti-inflammatoires et est utilisé contre les symptômes de la ménopause. Voici quelques-uns de ses effets secondaires :

  • Interaction avec les médicaments.
  • Agitation.
  • Sensation de brûlure et de picotement.
  • Vertiges.
  • Photosensibilité.
  • Irritabilité.
  • Maux d’estomac.
Les bienfaits du millepertuis.
Le millepertuis peut être utile pour les troubles de l’humeur tels que la dépression et l’anxiété.

 6. Menthe poivrée

Lorsque l’on parle des meilleures plantes médicinales scientifiquement approuvées, on ne peut pas omettre la menthe poivrée. En raison de ses propriétés, c’est l’un des ingrédients d’origine végétale les plus répandus et les plus utilisés dans le monde. Elle joue notamment un rôle pour soulager les problèmes du système digestif, les maux de tête et les maladies du système respiratoire.

À cet égard, un article scientifique publié dans Phytotherapy Research indique que les feuilles de menthe concentrent des composants phénoliques, tels que l’acide rosmarinique et divers flavonoïdes, dont l’assimilation contribue au maintien de la santé. De manière générale, elle a une action anti-inflammatoire, antioxydante, antimicrobienne, analgésique et immunomodulatrice.

Un usage modéré est sans danger pour la plupart des adultes en bonne santé. En excès, elle peut être irritante. En outre, la plante peut interagir avec certains médicaments ; par conséquent, si vous suivez un traitement médicamenteux, il est préférable de consulter votre médecin avant d’essayer des remèdes à base de menthe.

Les plantes médicinales scientifiquement approuvées doivent être utilisées avec précaution

Bien que la science ait corroboré bon nombre des propriétés des plantes citées plus haut, cela ne signifie pas qu’elles peuvent être envisagées comme première option pour le traitement des maladies. La plupart du temps, elles ne servent qu’en complément pour réduire les symptômes de certaines pathologies.

En outre, leurs effets sont généralement temporaires et ne se produisent pas toujours comme on l’attend. Toutefois, les preuves indiquent qu’elles peuvent être utiles à de nombreux patients. Il vaut donc la peine de les essayer s’il n’y aucun risque de contre-indication.