La caféine pendant la grossesse

Dakarmidi – La plupart d’entre nous boivent du café le matin et continuent d’en boire au cours de la journée. Néanmoins, saviez-vous que la caféine est présente dans d’autres boissons et certains aliments ?

Certaines boissons rafraîchissantes, le chocolat, les boissons énergétiques, certaines infusions comme le maté ou le thé et même certains médicaments contiennent de la caféine. Vous devez donc tenir compte de tous ces produits alimentaires à l’heure de calculer votre consommation journalière de caféine !

Mythes et vérités

Il existe de nombreux mythes au sein de la société au sujet de la consommation de caféine pendant la grossesse. Grâce aux recherches scientifiques sur le sujet, découvrons ensemble si ces mythes sont fondés ou non.

1. La caféine serait à l’origine des anomalies congénitales chez les bébés

Un fœtus

Certaines études réalisées sur des animaux ont conclu que les mères qui consommaient de la caféine présentaient un plus grand risque de donner naissance à des enfants présentant une anomalie congénitale. Néanmoins, les résultats des études réalisées sur les êtres humains n’ont pas été concluants.

Une étude datant de 2011 a analysé le lien entre la consommation de caféine pendant la grossesse et la présence d’anomalies congénitales. Des anomalies telles que l’atrésie de l’œsophage, la microtie, la craniosynostose, l’hernie diaphragmatique, l’omphalocèle et le laparoschisis.

Bien que les chercheurs aient constaté une légère élévation du risque de la présence d’une telle anomalie chez les femmes qui avaient consommé de la caféine pendant la grossesse, les résultats n’ont pas suffisamment été convaincants. Il est donc nécessaire de poursuivre les recherches sur ce lien.

2. Si vous buvez de la caféine pendant la grossesse, il se pourrait que l’enfant ait un faible poids à sa naissance

En 2014, des chercheurs ont analysé en profondeur treize études déjà existantes afin de déterminer s’il existe réellement un lien entre la consommation de caféine pendant la grossesse et le faible poids d’un bébé à la naissance (moins de 2,5 kg).

Les résultats ont montré qu’une consommation de caféine élevée est associée à un plus grand risque que l’enfant naisse avec un faible poids. Pour cette raison, il est recommandé de minimiser sa consommation de caféine.

3. La caféine pourrait provoquer un avortement spontané

Consommer de la caféine pendant la grossesse pourrait provoquer un avortement spontané

Des chercheurs ont analysé vingt-huit études afin de déterminer s’il existe réellement un lien entre la consommation de caféine et les avortements spontanés.

Les résultats ont suggéré qu’il existe bien une relation entre ces deux facteurs. Pour chaque augmentation de 150 mg par jour, le risque augmenterait de 19 %.

4. La caféine passerait à travers le placenta et pourrait ainsi affecter le bébé

Différentes études ont confirmé cette légende urbaine. Si la mère consomme de la caféine, le bébé en consomme également via le placenta. Comme vous le savez sans doute, la caféine est un stimulant qui peut provoquer des insomnies et d’autres désagréments.

Si vous ingérez de la caféine, votre enfant en ingère donc également et peut alors entrer dans une phase d’hyperactivité qui l’empêchera dormir, ce qui vous empêchera également de dormir. Pour cette raison, les femmes enceintes doivent limiter leur consommation de caféine.

5. Si vous buvez beaucoup de café, vous risqueriez d’être déshydratée

La caféine présente dans le café, le thé et d’autres boissons, ainsi que dans certains aliments, est diurétique. Par conséquent, elle augmente la fréquence des mictions.

Les personnes qui boivent beaucoup de caféine ont un plus grand risque de souffrir de déshydratation, l’une des complications les plus graves pendant la grossesse.

6. Une consommation de caféine régulière provoquerait un accouchement prématuré

Si vous avez déjà entendu cette phrase à un moment donné, sachez qu’elle n’est pas tellement fausse. Néanmoins, cette affirmation se vérifie lorsque l’ingestion de caféine est réellement élevée.

The American College of Obstetricians Gynecologists (ACOG) indique q’une consommation élevée (plus de 200 mg par jour) augmente le risque d’un accouchement prématuré.

En somme…

À l’heure actuelle, il n’existe pas suffisamment de données concluantes pour affirmer que la consommation de caféine pendant la grossesse est sûre pour le bébé. Néanmoins, on considère généralement qu’une consommation modérée, à savoir moins de 300 mg par jour, ne devrait pas provoquer de complications.

Pour les mères qui ne peuvent pas éviter la consommation de caféine pendant la grossesse, soit parce qu’elles sont habituées à boire beaucoup de café, soit parce que le café fait partie de leurs envies de femme enceinte, l’Organisation mondiale de la santé leur recommande d’au moins modérer leur consommation. Au moindre doute sur le sujet, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.