Connaître les arythmies cardiaques

Dakarmidi  –  L’électrophysiologie est un examen qui se réalise pour diagnostiquer les personnes qui souffrent d’arythmies. Cet examen permet de déterminer le type d’arythmie dont les patients souffrent, la gravité, où elle se produit exactement ainsi que les troubles qu’elle cause.

Cet examen est très important, car il permet d’ajuster le traitement pour éviter de perdre du temps à essayer des options qui n’améliorent pas le problème des patients. Sans aucun doute, c’est une technique qui a beaucoup de succès et qui présentent de bons résultats.

Le risque de mort subite pour arythmies cardiaques est élevé

La mort subite est un problème dont sont responsables, dans certains cas, les arythmies cardiaques. Surtout, les arythmies de fibrillation ventriculaire et la tachycardie ventriculaire.

Ce type d’arythmies est souvent connu comme « malin » en raison du haut risque qu’elles présentent de produire un arrêt cardiaque soudain. Si cela arrive, le traitement doit être réalisé le plus tôt possible avec une défibrillation ventriculaire.

Toutes les arythmies  ne sont pas dangereuses de la même façon

Les dangers des arythmies

 

Même si dans quelques types d’arythmies cardiaques, il existe le risque de mort subite dont nous avons déjà parlé, cela ne signifie pas qu’elles soient toutes dangereuses de la même façon. C’est pour cela que l’électrophysiologie est si importante. Avec cet examen, on peut connaître la gravité de l’arythmie dont souffre le patient. 

  • Extrasystole : aussi connue contre « contraction ventriculaire prématurée ». Cet examen consiste en un battement en dehors du temps, avançant la fréquence cardiaque du patient. Normalement, cela n’est pas signe d’une grande gravité, même s’il faut réaliser un suivi. Généralement, on traite l’extrasystole par le biais d’un changement dans l’alimentation et le style de vie
  • Bradycardie sinusale : le rythme cardiaque descend, est irrégulier et peut s’arrêter par moments. Dans certains cas, elle peut ne pas nécessiter un traitement particulier. Cependant, si la situation s’aggrave, on peut avoir besoin d’utiliser un stimulateur cardiaque
  • Fibrillation ventriculaire : c’est un type de cardiopathie que nous avons déjà mentionné et qui peut mettre la vie du patient en danger provoquant un arrêt cardiaque soudain qui peut le mener à la mort

Il existe beaucoup d’autres types d’arythmies comme les blocages cardiaques ou la tachycardie paroxystique supraventriculaire. L’important est de se rendre compte que nous ne sommes pas tous dans un état grave ou que tous les patients ont besoin d’un traitement, sinon qu’avec certaines arythmies, un suivi et un contrôle est plus que suffisant.

Les traitements sont divers

Même si toutes les arythmies cardiaques ne sont pas également graves, la même chose arrive avec les traitements. Comme nous avons déjà pu le voir, dans certains cas le traitement consiste en un suivi et un contrôle adéquats. En d’autres cas, peut-être qu’il est nécessaire d’abandonner des habitudes nocives comme le tabac et l’alcool et d’améliorer son régime alimentaire.

Cependant, s’il est vrai qu’en de nombreuses occasions, les arythmies doivent être traitées à travers de médicaments. Mais toutes ne sont pas les mêmes. Cela dépendra du patient, du type d’arythmie dont il souffre et de sa gravité.

Ainsi, il existe un traitement connu comme « ablation avec radiofréquence » qui se réalise par le biais d’étude électro-physiologique. On arrive à éradiquer l’arythmie par le biais d’une petite brûlure qui détruit le tissu cardiaque qui cause l’arythmie. Actuellement, ce processus a d’excellents résultats.

Connaissiez-vous toutes ces données sur les arythmies cardiaques ? En existe-t-il une dont vous aviez entendu parler mais dont vous ne connaissiez pas grand-chose ? Même si nous avons traité ce sujet en plusieurs occasions, il existe toujours certaines données sur lesquelles on peut approfondir pour acquérir plus d’informations.

Ainsi, nous rappelons que les études continuent de chercher de nouvelles formes d’aborder ce type de maladies. Pour autant, même si nous avons mentionné plusieurs traitements, il se peut que plus tard il en apparaisse un nouveau que, sans aucun doute, nous partagerons avec vous.