Les vertus de la famille du Prophète selon le Coran et la Sunna

Dakarmidi – Il faut dire d’emblée que les vertus de la famille du Prophète (psl) sont nombreuses et se trouvent relatées tant dans le Coran que dans la Sunna, mais nous ne sommes pas concernés – du moins pour le moment – par ce qu’en disent les gens qui suivent leur passion, car ce n’est pas l’occasion de le réfuter. Nous allons tout simplement faire part de ce qui est relaté en général au sujet des vertus de la famille du Prophète (psl) et nous attarder plus particulièrement sur le cas de certains parmi eux en nous basant toujours sur le Coran et la Sunna :

Parmi les versets qui parlent des vertus de la famille du Prophète (psl) il y a celui-là : « Ô femmes du Prophète ! Vous n’êtes comparables à aucune autre femme. Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade [l’hypocrite] ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent » (Coran : 33/32). Ici Allah – le Tout-Puissant – signale le grand privilège associé à la proximité parentale du Messager (psl). Allah évoque aussi comment Il leur a conféré une lignée honorable, un arbre généalogique béni, un statut et une position élevés en raison de leur proximité avec le Messager d’Allah (psl). En fait, les prophètes sont choisis parmi les plus nobles de leur propre peuple et de leurs semblables. Ainsi, le Prophète (psl) appartenait à la plus noble lignée des Arabes de Banû Hâchim et il n’existe aucune tribu arabe à laquelle notre Prophète (psl) n’est pas lié par un lien de parenté. C’est pourquoi Allah – le Tout-Puissant – dit : «  Dis : “Je ne vous en demande aucun salaire si ce n’est l’affection eu égard à [nos liens] de parenté” » (Coran : 42/23).
En fait le Prophète (psl) ne réclame pas de salaires ou de récompenses aux Arabes ou aux non Arabes, mais tout simplement la prise en compte du droit d’Allah dans cette parenté.
Nombreux sont les hadiths qui font référence aux vertus de la famille honorable du Prophète (psl). En voici quelques-uns :
Wayla ibn al-Asqa’ – qu’Allah soit satisfait de lui – a dit : « J’ai entendu le Messager d’Allah (psl) dire : « Allah a choisi Kinana parmi les Fils d’Adam et a choisi Quraych parmi la descendance de Kinana et dans la lignée de Quraych, Il a choisi les Fils de Hâchim et m’a élu parmi les Fils de Hâchim, je suis donc le meilleur issu des meilleurs. » (Hadith rapporté par Mouslim).
Le Prophète (psl)est donc le fruit d’un choix sélectif des membres de sa famille qui, quant à eux, sont purifiés, honorables et honorés en raison de leur parenté avec lui. Non seulement ils ont des droits à respecter par les autres, mais ils doivent être tenus en haute estime et en grande considération sur la terre et au ciel chez Allah le Tout-Puissant et chez Ses créatures.
Il y a aussi un hadith qui se réfère aux vertus de la famille du Prophète (psl) et qui est rapporté par Aïcha – qu’Allah soit satisfait d’elle – en ses termes : « Le Prophète (psl) sortit très tôt dans la matinée, vêtu d’un habit décoré de poils noirs, puis il fut bientôt rejoint par Hasan ibn ‘Alî qu’il fit entrer avec lui sous son habit, puis vint Husayn et il en fit de même avec lui, ensuite ce fut Fâtima et il en fit de même avec elle et enfin vint ‘Alî et il en fit de même avec lui. Ensuite, le Prophète se mit à lire le verset suivant : “ Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, ô gens de la maison [du Prophète], et vous purifier pleinement. ” (Coran : 33/33) ». (Hadith rapporté par Mouslim).
A l’arrivée de la délégation de Najran, qu’il accula par les arguments qu’il avança avant de se mettre en compétition avec elle, le Prophète (psl) invita les siens : ‘Alî, Fâtima, Hasan, et Husayn conformément à la parole d’Allah le Très Haut : « A ceux qui te contredisent à son propos, maintenant que tu en es bien informé, tu n’as qu’à dire : « Venez, appelons nos fils et les vôtres, nos femmes et les vôtres, nos propres personnes et les vôtres, puis proférons exécration réciproque en appelant la malédiction d’Allah sur les menteurs. » (Coran : 3/61). Ensuite il dit : « Seigneur, ce sont là les membres de ma famille ». (Hadith rapporté par Mouslim)
Aussi le Prophète (psl) a recommandé de bien traiter les membres de sa famille. En effet, quiconque leur fait du mal le fait au Messager d’Allah et quiconque fait du mal au Messager le fait à Allah, car ils sont le berceau de la prophétie, les amis fidèles d’Allah. Quiconque les dénigre, les critique, les met en cause, les insulte ou leur montre de l’hostilité n’aime guère le Prophète (psl) même s’il soutient le contraire. N’est-ce pas que le discrédit de la famille d’un homme équivaut au discrédit de l’homme lui-même. Et que dire quand il s’agit de la plus noble famille qui ait jamais grandi sous la voûte du ciel, la famille du Prophétie (psl).
A suivre …